Logos SINP

FR9101362 - Combe des Cades

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9101362

Compilation : 31/03/1996

Mise à jour : 20/05/2014

Appelation du site : Combe des Cades

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/10/2009
  • SIC : Première publication au JO UE : 19/07/2006
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 10/01/2011
  • ZSC : premier arrêté : 22/12/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 22/12/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 22 décembre 2014 portant décision du site Natura 2000 Combe des Cades (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,57806 (E 3°34'41'')
  • Latitude : 44,41167 (N 44°24'42'')
Superficie : 304 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 850 m.
  • Max : 1 180 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 75%

Continentale : 24%

REGION : LANGUEDOC-ROUSSILLON
DEPARTEMENT : Lozère (100%)
COMMUNES : Ispagnac.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 40%
Forêts de résineux 20%
Pelouses sèches, Steppes 20%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 19%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 1%

Autres caractéristiques du site

Ce site se trouve sur la zone de contact entre les massifs calcaires et cristallins. Son intérêt majeur réside dans la présence de marais calcaires, très rares dans la région.

Qualité et importance

Habitat très rare pour la région Languedoc-Roussillon et pour les Cévennes en particulier. Le marais calcaire très riche au niveau floristique est installé sur un replat dans la zone de contact granite-grès-calcaire.

Vulnérabilité

Vulnérabilité potentielle au drainage, au labour,  à l'abandon de gestion par effet de la fermeture des milieux, et à l'intensification du pâturage qui se pratique actuellement en fin de saison.
Globalement, les habitats humides sont vulnérables à la colonisation par les ligneux et aux modifications hydrologiques et hydrauliques. Les autres habitats de milieux ouverts sont vulnérables à la déprise agricole, aux pratiques intensives, ainsi qu'aux pressions pastorales non adaptées aux enjeux de conservation.