Logos SINP

FR9101389 - Pic Saint-Loup

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9101389

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 24/07/2014

Appelation du site : Pic Saint-Loup

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 28/02/2005
  • pSIC : dernière évolution : 28/02/2005
  • SIC : Première publication au JO UE : 19/07/2006
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 19/07/2006
  • ZSC : premier arrêté : 09/04/2015
  • ZSC : Dernier arrêté : 09/04/2015
Texte de référence

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,80194 (E 3°48'06'')
  • Latitude : 43,78472 (N 43°47'04'')
Superficie : 4 430 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 130 m.
  • Max : 658 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%

REGION : LANGUEDOC-ROUSSILLON
DEPARTEMENT : Hérault (100%)
COMMUNES : Cazevieille, Mas-de-Londres, Notre-Dame-de-Londres, Rouet, Saint-Jean-de-Cuculles, Saint-Martin-de-Londres, Saint-Mathieu-de-Tréviers, Valflaunès.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 25%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 22%
Pelouses sèches, Steppes 15%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 10%
Forêts sempervirentes non résineuses 9%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 5%
Forêts de résineux 5%
Forêts caducifoliées 4%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 2%
Autres terres arables 2%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%

Autres caractéristiques du site

Au nord de Montpellier, le Pic Saint-Loup est l'un des points forts du paysage régional. Il se présente comme le flanc nord très redressé d'un pli déversé vers le nord et domine la cuvette de Saint-Martin-de-Londres. Le bassin plus frais et le pic Saint Loup offrent une conjonction d'habitats représentatifs de la région des garrigues du Montpelliérais.

Qualité et importance

Les grandes étendues de pelouses et de matorrals à genévrier oxycèdre, en particulier, sont caractéristiques d'une pratique séculaire du pastoralisme. Toutefois, les difficultés économiques de la filière ovine conduisent à une réduction continue du cheptel depuis plusieurs décennies avec de lourdes conséquences sur la conservation des milieux ouverts.
Les falaises du Pic-Saint-Loup et de l'Hortus recèlent 3 espèces végétales endémiques (Erodium foetidum, Saxifraga cebennensis, Hieracium stelligerum).
Les prairies humides de fauche du bassin sont réputées pour leur grand nombre d'orchidées dont une espèce endémique nouvellement décrite.
La résurgence du Lamalou abrite plusieurs poissons d'intérêt communautaire tels que le Chabot (Cottus gobio), le Barbeau méridional (Barbus meridionalis). L'écrecisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes) était autrefois citée dans la résurgence, mais n'a pas été revue depuis plusieurs années.
-Enfin, 11 chauves-souris sont notées sur ce site.

Vulnérabilité

L'abandon des pratiques pastorales traditionnelles constitue l'une des principales menaces qui pèsent sur ce site par ailleurs très fréquenté par la population de l'agglomération montpelliéraine du fait de sa notoriété.