Logos SINP

FR9101439 - Collines du Narbonnais

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9101439

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 11/05/2017

Appelation du site : Collines du Narbonnais

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/12/1998
  • pSIC : dernière évolution : 31/12/1998
  • SIC : Première publication au JO UE : 19/07/2006
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 19/07/2006
  • ZSC : premier arrêté : 29/08/2016
  • ZSC : Dernier arrêté : 29/08/2016
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,19028 (E 3°11'25'')
  • Latitude : 43,28250 (N 43°16'56'')
Superficie : 2 149 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 2 m.
  • Max : 103 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%

REGION : LANGUEDOC-ROUSSILLON
DEPARTEMENT : Hérault (100%)
COMMUNES : Lespignan, Nissan-lez-Enserune, Vendres.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Pelouses sèches, Steppes 30%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 29%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 19%
Forêts de résineux 11%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 7%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 4%

Autres caractéristiques du site

À l'ouest du département de l'Hérault, le site Natura 2000 s'étend sur les communes de Vendres, Lespignan et Nissan-lez-Ensérune. Il est formé par une succession de reliefs qui surplombent et délimitent la plaine de la basse vallée de l'Aude. Sur les sols secs et peu fertiles se sont développés, en sus de la viticulture, une végétation typique méditerranéenne de garrigue et de pelouses sèches ainsi qu'un boisement de pins d'Alep. L'élevage ovin, redéployé sur le territoire depuis 2007, permet le maintien des habitats naturels d'intérêt communautaire grâce au pâturage sur environ 20% de la surface du site, limitant ainsi la dynamique de fermeture des milieux à l’œuvre sur le territoire. Avec le déclin continu des activités agricoles traditionnelles, c’est aujourd’hui la menace d’un embroussaillement massif et d’une fermeture croissante du paysage qui pèse sur les milieux ouverts, et par conséquent sur le patrimoine faunistique et floristique.

Qualité et importance

Les pelouses des collines de ce site accueillent des éléments floristiques très thermophiles. De nombreuses espèces végétales de répartition ibérique y trouvent leur limite d'extension vers le nord.

Vulnérabilité

La vulnérabilité des pelouses est liée à l'abandon des activités pastorales et à la fermeture des milieux notamment par la pinède de Pin d'Alep.