Logos SINP

FR9101441 - Complexe lagunaire de Lapalme

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : décembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9101441

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 30/06/2007

Appelation du site : Complexe lagunaire de Lapalme

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 28/02/2001
  • pSIC : dernière évolution : 28/02/2001
  • SIC : Première publication au JO UE : 19/07/2006
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 19/07/2006
  • ZSC : premier arrêté : 26/12/2008
  • ZSC : Dernier arrêté : 26/12/2008
Texte de référence
Arrêté de création du 26 décembre 2008 portant décision du site Natura 2000 Complexe lagunaire de Lapalme (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,02667 (E 3°01'36'')
  • Latitude : 42,96972 (N 42°58'10'')
Superficie : 1 840 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : -2 m.
  • Max : 5 m.
  • Moyenne : -1 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%

REGION : LANGUEDOC-ROUSSILLON
DEPARTEMENT : Aude (100%)
COMMUNES : Leucate, Palme, Port-la-Nouvelle.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Mer, Bras de Mer 48%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 23%
Marais salants, Prés salés, Steppes salées 21%
Dunes, Plages de sables, Machair 5%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 3%

Autres caractéristiques du site

L'étang de Lapalme appartient aux lagunes de la portion audoise et roussillonaise de la côte du Languedoc-Roussillon. Un long cordon littoral très plat permet à la mer d'influencer fortement les milieux.

Qualité et importance

On trouve des formations très riches en Limonium (steppes salées-habitat prioritaire) et des herbiers de Zostères (Zostera noltii) en mélanges avec des Ruppia (Ruppia cirrhosa).
Avec les sites des basses plaines de l'Aude (n°83) et de Bages/Sigean (n°88), il complète l'ensemble des formations à Limoniastre (en limite de répartition actuellement à la suite de leur destruction sur le bord de l'étang de Leucate).
A noter des montilles de sable dunaire fixé, riches en annuelles très rares.
Ce site est un important lieu de nourrissage pour des Chiroptères, parmi lesquels on recense 7 espèces d'intérêt communautaire.

Vulnérabilité

La proximité des stations touristiques du littoral roussillonnais et les risques liés à la dégradation de la qualité de l'eau sont les principales menaces sur ce site.