Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

FR9101452 - Massif de la Malepère

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : décembre 2019.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 28/11/19 (à partir de la base : octobre 2018)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9101452

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 15/03/2019

Appelation du site : Massif de la Malepère

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/12/1998
  • pSIC : dernière évolution : 13/12/2019
  • SIC : Première publication au JO UE : 19/07/2006
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 19/07/2006
  • ZSC : premier arrêté : 21/03/2016
  • ZSC : Dernier arrêté : 21/03/2016
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 2,22053 (E 2�13'13'')
  • Latitude : 43,14929 (N 43�08'57'')
Superficie : 6 158 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 150 m.
  • Max : 444 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%

REGION : LANGUEDOC-ROUSSILLON
DEPARTEMENT : Aude (100%)
COMMUNES : Alairac, Arzens, Brugairolles, Cailhau, Cailhavel, Cépie, Couffoulens, Malviès, Montclar, Montréal, Pomas, Preixan, Rouffiac-d'Aude, Roullens, Saint-Martin-de-Villereglan, Villarzel-du-Razès.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts sempervirentes non résineuses 25%
Forêts caducifoliées 25%
Pelouses sèches, Steppes 20%
Autres terres arables 10%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 10%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 10%

Autres caractéristiques du site

Située au cœur de l’Aude, au Sud-ouest de Carcassonne, la « Malepère », mauvaise pierre en occitan, est une petite région « naturelle » de 400 à 500 km² qui s’inscrit dans un triangle Castelnaudary-Carcassonne-Limoux. Elle demeure à l’écart des grands axes de communication.

Le site Natura 2000 est basé sur la ZNIEFF de type II "Massif de la Malepère", dont le périmètre a été ajusté afin de mieux tenir compte des limites géographiques du terrains et des enjeux écologiques.
 
Le massif est constitué principalement de boisements, intercalés de parcelles cultivées et de prairies. Deux villages (Villarzel-du-Razès et Montclar) et quelques habitations isolées sont inclus dans le périmètre. Il doit son intérêt à sa position biogéographique soumise aux influences méditerranéennes et atlantiques et à son rôle dans la conservation des chauves-souris. La mosaïque de milieux naturels qui le compose abrite des espèces animales et végétales d’intérêt écologique fort.

Le massif de la Malepère est également un lieu où se mêlent différentes activités, avec notamment des activités de loisirs telle que la chasse et la randonnée. Les activités agricoles et forestières font également partie intégrante du site et contribuent à maintenir la mosaïque de milieux qui le caractérise.

Qualité et importance

Site boisé présentant un intérêt biogéographique vu sa position intermédiaire sous les influences des climats méditerranéen et atlantique. De nombreuses espèces sont en limite d'aire. Site important pour des chauves-souris d'intérêt communautaire.

Les forêts de Chênes verts, dominant largement le massif, sont peu rares en région méditerranéennes mais la Malepère constitue certainement l'un des massifs de ce type les plus à l'ouest de la région méditerranéenne. Praires et pelouses d'intérêt communautaire sont également peu rares dans la région d'étude mais constituent des zones de chasses privilégiées pour certaines espèces de chiroptères d'intérêt communautaire. Les herbiers de Characées, bien que d'intérêt, sont présents ici de manière plutôt anecdotique, mais à l'opposé, les formations de Cratoneurion, présentent un véritable intérêt compte-tenu de la petitesse des substrats sur lesquels elles peuvent se développer et de leur fragilité.

Six espèces de chauves-souris sont présentes. Le Grand Rhinolophe, le Petit Rhinolophe et le Murin à oreilles échancrées -à l’origine de la désignation du site-, auxquelles s'ajoutent trois nouvelles espèces d'intérêt communautaire, le Rhinolophe euryale, le Minioptère de Schreibers et la Barbastelle. Il faut souligner l'importance du site de la Malepère pour la conservation de quatre de ces espèces, le Grand Rhinolophe, le Rhinolophe euryale, le Murin à oreilles échancrées et le Minioptère de Schreibers.

Il est à noter que la présence du Rhinolophe de Méhély est suspectée sur le domaine de La Caune depuis 2016. Une étude génétique est donc en cours afin de confirmer ou non sa présence.

Le Lucane cerf-volant (coléoptère) a été relevé. Toutefois, bien que d'intérêt communautaire, l'espèce reste assez fréquente et abondante en France comme sur le site de la Malepère.

Vulnérabilité

Les prairies et milieux ouverts sont de façon générale menacés par le phénomène de fermeture. La déprise agricole et l’exploitation forestière par coupe rase peuvent fortement impacter les habitats d’intérêt communautaire. La rénovation des bâtiments peut également impacter la disponibilité en gîtes pour les chiroptères. Enfin, la fréquentation du site par les véhicules motorisés et le piétinement peuvent impacter les habitats lorsqu’ils ont lieu sur un habitat d’intérêt communautaire.