Logos SINP

FR9101468 - Bassin du Rebenty

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : juin 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9101468

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 03/05/2016

Appelation du site : Bassin du Rebenty

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/12/1998
  • pSIC : dernière évolution : 31/12/1998
  • SIC : Première publication au JO UE : 22/12/2003
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 22/12/2003
  • ZSC : premier arrêté : 25/03/2011
  • ZSC : Dernier arrêté : 25/03/2011
Texte de référence
Arrêté de création du 25 mars 2011 portant décision du site Natura 2000 Bassin du Rebenty (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 1,99250 (E 1°59'32'')
  • Latitude : 42,78000 (N 42°46'48'')
Superficie : 8 567 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 380 m.
  • Max : 2 059 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 65%

Méditerranéenne : 34%

REGION : LANGUEDOC-ROUSSILLON
DEPARTEMENT : Aude (100%)
COMMUNES : Belfort-sur-Rebenty, Belvis, Bessède-de-Sault, Cailla, Campagna-de-Sault, Camurac, Espezel, Fajolle, Galinagues, Joucou, Marsa, Mazuby, Mérial, Niort-de-Sault, Quirbajou, Rodome, Saint-Martin-Lys.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 47%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 21%
Forêts de résineux 16%
Pelouses alpine et sub-alpine 9%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 6%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 1%

Autres caractéristiques du site

Le Rébenty est un affluent rive gauche de l'Aude au régime torrentiel marqué. La vallée est remarquable d'abord par la diversité des substrats qui offre une large palette de sols, ensuite par les influences climatiques, méditerranéennes à l'aval puis montagnardes atlantiques à l'amont. Les gradients de pluviométrie et d'acidité des sols sont donc remarquables et expliquent en grande partie la diversité et la richesse des groupements végétaux de la vallée.
Site marqué par la prédominance de la végétation forestière avec un taux de boisement de 63 % environ. La hêtraie est la formation forestière la plus représentée. Les habitats forestiers importants pour la biodiversité et qui ne sont pas d'intérêt communautaire sont la hêtraie neutrophile située à l'étage montagnard sur calcaire et la chênaie pubescente à l'étage supraméditerranéen sur calcaires durs ou marnes calcaires.
Le site est marqué par la fermeture du milieu (déprise agricole) avec une proportion importante de milieux arbustifs en évolution vers la forêt.
La part des prairies et pelouses se réduit continuellement sur la partie inférieure du site.

Qualité et importance

Ce site montagnard et alpin centré autour de la rivière Rébenty et sur son bassin versant, offre une palette d'habitats naturels sur une grande gamme altitudinale et climatique (climats méditerranéen et montagnard) et sur des substrats variés (calcaires, marnes, schistes). En particulier, on y rencontre de belles pinèdes de pins à crochets sur sol acide.
La rivière est un habitat pour des espèces aquatiques (poissons : Chabot (Cottus gobio) et Barbeau (Barbus meridionalis) ; crustacé : Ecrevisse (Austropotamobius pallipes) et mammifère : Desman (Galemys pyrenaicus)).

Les espèces animales citées au §3.3 sont classées à l'annexe 4 de la directive habitats sauf le lézard vivipare qui est protégé au plan national et par les conventions européennes. Elles sont toutes inscrites au livre rouge national.
Plusieurs habitats prioritaires sont présents de manière significative :
- *Pelouse rupicole calcaires ou basiphiles du Alysso-sedion albi
- *Tourbières hautes actives
- *Sources pétrifiantes avec formation de travertins
- *Forêts de pentes éboulis ou ravins du Tilio-acerion
- *Forêts alluviales à Alnus glutinosa et Fraxinus excelsior
- *Forêts montagnardes et subalpines à Pinus uncinata sur substrat calcaire
Parmi les habitats non prioritaires, on trouve un habitat endémique des Pyrénées et assez rare sur la chaine :
- Landines à Salix pyrenaica et Dryas octopetala (habitat générique des "Pelouses calcaires alpines et subalpines").
Enfin la présence de nombreuses grottes et de divers habitats du milieu souterrain associés confère au site une responsabilité importante pour la protection des chiroptères et de la faune hypogée.



Vulnérabilité

Pas d'activité pouvant nuire de manière significative aux habitats et aux espèces. La déprise agricole est le facteur négatif le plus important.
La qualité de l'eau de la rivière doit, cependant être surveillée.