Logos SINP

FR9101483 - Massif des Albères

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9101483

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 13/08/2014

Appelation du site : Massif des Albères

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 30/03/2006
  • SIC : Première publication au JO UE : 19/07/2006
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 19/07/2006
  • ZSC : premier arrêté : 06/03/2015
  • ZSC : Dernier arrêté : 06/03/2015
Texte de référence

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,02528 (E 3°01'31'')
  • Latitude : 42,47667 (N 42°28'36'')
Superficie : 6 978 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 0 m.
  • Max : 1 174 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%

REGION : LANGUEDOC-ROUSSILLON
DEPARTEMENT : Pyrénées-Orientales (100%)
COMMUNES : Argelès-sur-Mer, Banyuls-sur-Mer, Cerbère, Sorède.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 35%
Forêts sempervirentes non résineuses 20%
Pelouses sèches, Steppes 15%
Forêts mixtes 10%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 9%
Forêts caducifoliées 5%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 2%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 2%
Forêts de résineux 1%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%

Autres caractéristiques du site

Le massif des Albères, entre la côte Vermeille et le col de Perthus, est bien individualisé. Il constitue la partie la plus orientale et la plus chaude des Pyrénées (massif où se sont différenciées de nombreuses endémiques, notamment dans sa partie orientale). On y distingue trois zones au relief différent : le piémont, peu pentu, une partie intermédiaire avec des alvéoles, en forte pente, les crêtes. 
Il accueille une série remarquable d'étages de végétation, du thermo méditerranéen (parties abritées proches du littoral) au montagnard  (hétraies, milieux rocheux, nardaies), en passant par le méditerranéen (maquis, chênaies).

Qualité et importance

*Aux basses altitudes, les rochers siliceux les plus chauds accueillent des formations de fougères du Phagnalo-Cheilanthion très riches en espèces rares parmi lesquelles des acariens endémiques
*Une très grande partie du massif est boisée, notamment en chêne-liège, et la subéraie se présente sous plusieurs faciès intéressants. C'est le seul site proposé pour cette espèce en Languedoc-Roussillon.
La hêtraie de la Massane est la dernière expression de l'Ilici Fagion vers l'est des Pyrénées.
*Les pelouses à Nard des crêtes ventées sont les plus orientales connues de la chaîne pyrénéenne .
*Il s'agit de l'un des seuls habitats méditerrannéns français de l'Émyde lépreuse (Mauremys leprosa) à l'état sans doute naturel et du seul site régional à avoir possédé, jusqu'à une époque récente (1960 environ) des populations de Tortue d'Hermann (Testudo hermannii). La recolonisation par l'espèce est possible à partir du noyau qui subsiste sur le versant espagnol des Albères, actuellement protégé (Parc Naturel).
Les grottes recèlent une faune de collemboles cavernicoles remarquables. 

Vulnérabilité

L'évolution des pratiques pastorales et agricoles peut constituer une menace pour la conservation de certains habitats.
La réalisation de barrages pour lutter contre les risques naturels et l'érosion des bassins versants à l'amont de certains cours d'eau pose problème au regard de la conservation de la tortue Mauremis leprosa.
Enfin, les incendies de forêt sont une menace importante en période estivale où la fréquentation touristique est importante.