Logos SINP

FR9102009 - Pins de Salzmann du Conflent

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9102009

Compilation : 30/11/2005

Mise à jour : 29/03/2018

Appelation du site : Pins de Salzmann du Conflent

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 28/02/2006
  • pSIC : dernière évolution : 28/02/2006
  • SIC : Première publication au JO UE : 19/07/2006
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 19/07/2006
  • ZSC : premier arrêté : 25/02/2015
  • ZSC : Dernier arrêté : 25/02/2015
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 2,33611 (E 2°20'09'')
  • Latitude : 42,55000 (N 42°32'59'')
Superficie : 998 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 540 m.
  • Max : 990 m.
  • Moyenne : 767 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%

REGION : LANGUEDOC-ROUSSILLON
DEPARTEMENT : Pyrénées-Orientales (100%)
COMMUNES : Escaro, Fuilla, Sahorre, Serdinya, Souanyas.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts de résineux 75%
Forêts caducifoliées 10%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 5%
Forêts mixtes 5%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 5%

Autres caractéristiques du site

Cette zone est située au coeur de la région du Conflent, associée à la moyenne vallée de la Têt. Ce fleuve passe au nord de la zone. Cet espace est couvert sur plus des trois quarts de la surface, par une futaie de Pin de Salzmann (Pinus salzmannii). A proximité, notamment à l'ouest et au nord-est, se développent quelques taillis de chênes pubescents (Quercus humilis) accompagnés de robiniers (Robinia pseudo-acacia), de châtaigniers (Castanea sativa), d'érables (Acer monspessulanum, A. campestre) et de frênes (Fraxinus oxyphilla) dans les emplacements plus frais. Le milieu est très escarpé. De nombreux ravins entaillent des dépôts du tertiaire (Pliocène). Au nord-ouest affleurent des schistes du primaire et quelques gneiss en limite sud. Le réseau hydrographique est constitué de torrents intermittents, le "Saint-Coulgat" à l'ouest, le "Bailloubère au nord-est et d'une rivière "le Baillmarsane".

Qualité et importance

Ce site possède un intérêt tout à fait exceptionnel d'un point de vue écologique. Il abrite en effet le plus beau peuplement de Pin de Salzmann de tout le département des Pyrénées Orientales et possède des arbres remarquables. Ces forêts de Pin de Salzmann de par leur rareté et leur aspect relique, pourraient constituer des zones "refuge" pour une faune et une flore spécifiques qui reste à inventorier de façon approfondie. Elles contribuent ainsi à augmenter la diversité et la richesse du paysage et des milieux catalans.

Vulnérabilité

Le massif tel que nous l’observons aujourd’hui,est issu des importants travaux de reboisements entrepris par le service de restauration des Terrains en Montagne (RTM)° entre 1890 et 1960. A l’origine du projet, Julien Calas a très vite remarqué la forte potentialité du Pin de Salzmann sur ces sols très dégradés et a utilisé abondamment cette essence sur le site. Si dans les premières années, les plants étaient produit sur place à partir de semences locales, très vite, ce sont des plants en provenance de Saint Guilhem du Désert qui ont été employés. Plus tard, les Travaux ont été poursuivis avec des essences variées telles que le Pin noir d’Autriche, le Cèdre de l’Atlas, le Chêne rouge d’Amérique, le Pin maritime…
A la lumière des recherches récentes menés par l’INRA et l’ONF, il est aujourd’hui acquis que la provenance Conflent du Pin de Salzmann présente des particularités génétiques significatives justifiant des mesures de conservation fortes. 
Toutefois, l’identification sur le terrain des individus de souche locale reste impossible hormis le critère d’âge. En effet, seuls les individus de Pin de Salzmann antérieurs aux premières introductions (age >125ans en 2018) sont de souche locale avérée. Environ 130 arbres regroupés en un unique noyau satisfont ce critère.
La rareté de l’habitat (associations endémiques du Conflent) et la conservation de la souche locale de l’essence cible constituent un enjeu exceptionnel de conservation.