Logos SINP

FR9112012 - Gorges de Rieutord, Fage et Cagnasse

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : septembre 2017.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR9112012

Compilation : 31/01/2006

Mise à jour :

Appelation du site : Gorges de Rieutord, Fage et Cagnasse

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 06/04/2006
  • ZPS : Dernier arrêté : 06/04/2006
Texte de référence
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,87500 (E 3°52'30'')
  • Latitude : 43,93056 (N 43°55'50'')
Superficie : 12 308 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 143 m.
  • Max : 921 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%

REGION : LANGUEDOC-ROUSSILLON
DEPARTEMENT : Gard (77%)
COMMUNES : Cadière-et-Cambo, Conqueyrac, Cros, Pompignan, Saint-Hippolyte-du-Fort, Saint-Julien-de-la-Nef, Saint-Roman-de-Codières, Sumène.

DEPARTEMENT : Hérault (23%)
COMMUNES : Ganges, Moulès-et-Baucels, Saint-Bauzille-de-Putois.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 25%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 17%
Forêts caducifoliées 12%
Forêts sempervirentes non résineuses 10%
Pelouses sèches, Steppes 10%
Forêts mixtes 5%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 5%
Forêts de résineux 3%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 3%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 3%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 2%
Autres terres arables 2%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 1%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%
Prairies ameliorées 1%

Autres caractéristiques du site

Cette grande étendue calcaire au relief escarpé (nombreuses falaises, corniches et grottes) représente les premiers contreforts des Cévennes méridionales. Ce vaste massif forestier culmine à 931 m ; il est constitué par plusieurs collines (montagne de la Fage, montagne des Cagnasses, pic du Midi) entrecoupées de vallons étroits (gorge du Rieutord). La végétation est dominée par des garrigues à Chêne vert et à Chêne blanc. Dans les milieux plus frais, en fond de vallon, se développent le Châtaignier et des ripisylves. Les versants abrupts et escarpés de ce massif sont d'une manière générale une zone d'accueil et de refuge pour une faune et une flore spécifiques des substrats dolomitiques ; bon nombre d'oiseaux y trouvent la tranquillité et des sites de nidification dans les cavités, grottes et vires rocheuses. En limite de ce vaste ensemble, des friches colonisent d'anciennes parcelles jadis cultivées. Puis, dans la partie sud-est du site, la plaine de Pompignan dominée des zones agricoles en mosaïque avec des garrigues claires, accueille une avifaune particulièrement riche et diversifiée.

Qualité et importance

Les milieux escarpés, les falaises, sont un biotope de prédilection pour l'avifaune rupestre parmi laquelle on relève des espèces à très forte valeur patrimoniale qui justifie la proposition d'une Zone de protection spéciale au titre de la Directive "Oiseaux" : l'Aigle de Bonelli, le Grand Duc d'Europe, le Circaète Jean-le-Blanc. La plaine de Pompignan constitue un territoire principal de chasse pour ces oiseaux, notamment pour l'Aigle de Bonelli et le Vautour percnoptère . Plusieurs couples de Bruant Ortolan, Rollier d'Europe et Engoulevent d'Europe utilisent le site en période de nidification.

Vulnérabilité

La richesse ornithologique du site tient en grande partie à la diversité des paysages. C'est donc avant tout l'évolution des pratiques de gestion du territoire qui sera déterminante pour la conservation de nombreux habitats d'oiseaux, en particulier au niveau des exploitations agricoles et du pastoralisme.
La maîtrise des activités de loisirs, en particulier de l'escalade, sera également un point à traiter pour assurer la conservation des sites de nidification des espèces rupestres.