Logos SINP

FR9301509 - Piolit - Pic de Chabrières

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9301509

Compilation : 31/03/2001

Mise à jour : 22/06/2016

Appelation du site : Piolit - Pic de Chabrières

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/11/2000
  • pSIC : dernière évolution : 30/11/2000
  • SIC : Première publication au JO UE : 22/12/2003
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 22/12/2003
  • ZSC : premier arrêté : 15/03/2010
  • ZSC : Dernier arrêté : 15/03/2010
Texte de référence
Arrêté de création du 15 mars 2010 portant décision du site Natura 2000 Piolit - Pic de Chabrières (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 6,28556 (E 6°17'08'')
  • Latitude : 44,59167 (N 44°35'30'')
Superficie : 1 596 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 1 421 m.
  • Max : 2 507 m.
  • Moyenne : 1 871 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 100%

REGION : PROVENCE-ALPES-CÔTE-D'AZUR
DEPARTEMENT : Hautes-Alpes (100%)
COMMUNES : Ancelle, Bâtie-Neuve, Chorges, Prunières, Saint-Apollinaire.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 30%
Forêts de résineux 20%
Forêts mixtes 15%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 10%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 10%
Pelouses sèches, Steppes 10%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 5%

Autres caractéristiques du site

Le Lapiaz de Chabrières représente un phénomène géomorphologique rare dans le département des Hautes-Alpes avec un plateau de calcaire rose profondément sillonnné par des fissures karstiques. Le substrat géologique, très complexe, est dominé par les couches sédimentaires de la série des nappes de l'Embrunais-Ubaye (série subbriançonnaise, briançonnaise et lambeaux des séries liguro-piémontaises) et de la série de la zone Dauphinoise : terres noires, cargneules, dolomies, gypses, calcaires planctoniques, calcaires argileux, bancs marno-calcaires, flysch grésopélitique. La géomorphologie complexe du site est, par ailleurs, marquée par les phénomènes d'érosion glaciaire ou l'action du gel et du dégel. Une part importante de la surface est constituée par les moraines glaciaires, ainsi que part d'importants éboulis actifs issus de produits d'altération superficielle.

Qualité et importance

Etabli dans la zone biogéographique des Alpes intermédiaires, ce secteur bénéficie à la fois d'influences climatiques continentales marquées et d'influences méditerranéennes. La grande variété de situations écologiques, liées aux différences d'exposition et d'altitude, à la variété géologique et à la diversité des pratiques agro-pastorales, engendre une grande variété de formations végétales. Elle se traduit par la présence d'une faune et d'une flore particulièrement remarquables.
Intérêt majeur du site : présence de belles stations d'Astragalus centralpinus et de Potentilla delphinensis, 2 espèces végétales N2000 rares dans les Alpes. Milieux en bon état. Enjeux agro-pastoraux.

Vulnérabilité

Dynamique naturelle des milieux. Pression pastorale en alpage à évaluer. Risque d'artificialisation des prairies de fauche. Pression anthropique forte sur le lac de St Apollinaire (hors site, à 500 m de distance).