Logos SINP

FR9301546 - Lac Saint-Léger

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9301546

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 04/08/2014

Appelation du site : Lac Saint-Léger

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/08/1998
  • pSIC : dernière évolution : 31/08/1998
  • SIC : Première publication au JO UE : 22/12/2003
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 22/12/2003
  • ZSC : premier arrêté : 22/08/2006
  • ZSC : Dernier arrêté : 22/08/2006
Texte de référence
Arrêté de création du 22 août 2006 portant décision du site Natura 2000 Lac Saint-Léger (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 6,33528 (E 6°20'07'')
  • Latitude : 44,42028 (N 44°25'13'')
Superficie : 5,25 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 1 308 m.
  • Max : 1 316 m.
  • Moyenne : 1 311 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 100%

REGION : PROVENCE-ALPES-CÔTE-D'AZUR
DEPARTEMENT : Alpes-de-Haute-Provence (100%)
COMMUNES : Montclar.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 40%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 30%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 30%

Autres caractéristiques du site

Lac glaciaire d'eau froide.

Qualité et importance

Ce lac tourbière est particulièrement remarquable par sa flore et sa position méridionale. Il s'agit de la tourbière à tremblants de Carex lasiocarpa la plus méridionale des Alpes françaises. Six espèces végétales protégées.

Vertigo angustior (mollusque) : présence de l'unique station connue à ce jour en région PACA, découverte en aout 2007.

Vulnérabilité

Le site est à la fois peu vulnérable et très vulnérable. 
- peu vulnérable, car situé dans un contexte agricole en déclin (zone de montagne sèche) où les prairies périphériques autrefois régulièrement fauchées le sont de moins en moins régulièrement.
- très vulnérable du fait de sa surface réduite (environ 5ha) où le moindre aménagement serait catastrophique et du fait à plus long terme des processus d'embroussaillement.