Logos SINP

FR9301547 - Grand Coyer

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9301547

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 08/11/2017

Appelation du site : Grand Coyer

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/04/2002
  • SIC : Première publication au JO UE : 22/12/2003
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 22/12/2003
  • ZSC : premier arrêté : 05/02/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 05/02/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 05 février 2014 portant décision du site Natura 2000 Grand Coyer (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 6,70833 (E 6°42'29'')
  • Latitude : 44,08611 (N 44°05'9'')
Superficie : 6 233 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 1 195 m.
  • Max : 2 681 m.
  • Moyenne : 2 047 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 100%

REGION : PROVENCE-ALPES-CÔTE-D'AZUR
DEPARTEMENT : Alpes-de-Haute-Provence (100%)
COMMUNES : Beauvezer, Castellet-lès-Sausses, Colmars, Méailles, Thorame-Haute.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Pelouses sèches, Steppes 32%
Forêts de résineux 21%
Pelouses alpine et sub-alpine 20%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 16%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 10%
Forêts caducifoliées 1%

Autres caractéristiques du site

La topographie est très tranchée, le relief est constituée par une chaîne de sommets séparant le site en trois entités. L’érosion différentielle selon la dureté variable des couches géologiques à induit la présence de fortes pentes en versant nord . En adret et versant est, la pente est moins accusée, l'érosion reste toutefois active.
La lithologie est nettement contrastée. 
On peut distinguer de la base vers le sommet :
• pour les terrains du secondaire :
- le Gargasien – Cénomanien inférieur, marneux, qui n’affleure qu’à l’entrée des gorges de Saint Pierre,
- le Cénomanien supérieur , calcareo – marneux puis nettement calcaire en partie supérieure où il donne un relief de falaise, souvent remanié en surface pour constituer des éluvions.
• pour les terrains du tertiaire :
- le Lutétien, calcaire, formant un barre très caractéristique et bien visible sur l’ensemble du site à la base de laquelle apparaissent localement des poudingues (pudingues d’Argens), témoins d’une phase de sédimentation continentale,
- le Priabonien, marneux (marnes bleues), souvent recouvert par des éboulis gréseux de l’étage suivant,
- l’Oligocène gréseux (grès d’Annot) qui ici constitue à la fois le sommet de l’échelle stratigraphique et la majorité des crêtes.

Qualité et importance

Zone de transition entre les Alpes (secteur intra-alpin) et les montagnes méditerranéennes (secteur haut Provençal - secteur préligure).

Site très intéressant par la diversité des habitats présents dans un contexte géologique particulièrement varié. Mosaïque d'écocomplexes : tourbières, vastes alpages avec une très belle dynamique de landes sub-alpines, mais aussi de très vieux peuplements forestiers (peuplements subnaturels des Gorges de Saint Pierre, vieille chênaie dominant les sources du Coulomb). Réduction des étendues sylvatiques au profit des pelouses; grande extension des pelouses, groupements d'éboulis, de rochers.

Le site est d'intérêt majeur pour la conservation des pelouses sêches d'altitude. 

Importante population de Vipère d'Orsini, qui atteint ici sa limite altitudinale dans les alpes (2100m).

Présence d'espèces végétales rares, notamment la plus grande station connue de Vicia cusnea.

Très grande richesse entomologique (coléoptères, symphytes cf inventaires de la RBD).

Vulnérabilité

Bon état de conservation. Perte de biodiversité du fait de l'abandon du milieu rural et de la tendance à la fermeture des milieux, extension des landes.