Logos SINP

FR9301549 - Entraunes

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9301549

Compilation : 30/09/2005

Mise à jour : 08/11/2017

Appelation du site : Entraunes

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 28/02/2006
  • pSIC : dernière évolution : 28/02/2006
  • SIC : Première publication au JO UE : 25/01/2008
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 25/01/2008
  • ZSC : premier arrêté : 05/02/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 05/02/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 05 février 2014 portant décision du site Natura 2000 Entraunes (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 6,79917 (E 6°47'57'')
  • Latitude : 44,14389 (N 44°08'38'')
Superficie : 19 751 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 791 m.
  • Max : 2 720 m.
  • Moyenne : 1 544 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 75%

Méditerranéenne : 25%

REGION : PROVENCE-ALPES-CÔTE-D'AZUR
DEPARTEMENT : Alpes-Maritimes (100%)
COMMUNES : Châteauneuf-d'Entraunes, Entraunes, Guillaumes, Péone, Saint-Martin-d'Entraunes, Sauze, Villeneuve-d'Entraunes.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 30%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 20%
Forêts de résineux 20%
Pelouses alpine et sub-alpine 16%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 10%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 2%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 1%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%

Autres caractéristiques du site

Vallée alpine des Alpes du Sud, à cheval sur deux régions biogéographiques (alpine et méditerranéenne).

Qualité et importance

Ce site présente une grande richesse biologique, avec près de 25 espèces de chauves-souris recensées dans le DOCOB Entraunes Daluis. Il constitue un site exceptionnel pour la conservation du Petit Rhinolophe, d'importance nationale. C'est l'un des trois secteurs les plus importants de la région PACA pour la conservation de cette espèce, d'après les connaissances scientifiques acquises à ce jour par les spécialistes (Groupe Chiroptères de Provence / GCP). En effet, on y compte plus de 300 individus répartis en une douzaine de colonies de reproduction (comptage été 2008):
- 40 individus dans l'église d'Entraunes;
- 160 individus dans la ferme du Bourguet à Entraunes (en échange régulier avec l'église semble-t-il);
- 28 individus au lieu-dit " les Filleuls " à Saint-Martin-d'Entraunes;
- 20 individus à Sauze, lieu-dit le Mian (grange);
- deux colonies d'une vingtaine d'individus chacunes à Guillaumes, lieux-dits les Crouas (bergerie) et Clapioun (grange);
- 2 à 10 individus dans 6 autres micro-colonies réparties sur le site.

Concernant les espèces cavernicoles, parmis les 13 grottes identifiées sur le site, la grotte de Tremens présente un enjeu très fort puisqu'elle constitue très probablement un site de swarming et regroupe 13 espèces dont 6 classées en DH2. Les sites de swarming, lieux des accouplements et du brassage génétique, sont essentiels dans le maintien d'une population. Leur répartition et leur fonctionnement sont encore méconnus mais ils drainent une importante fraction de la population, à une échelle souvent supérieure à l'échelle locale. De ce fait, leur rôle est fondamental et leur conservation est indispensable.

Compte tenu des travaux scientifiques du GCP, le site comporte également des territoires de chasse pour de nombreuses espèces inscrites à l'annexe 4 de la directive Habitats, dont 2 espèces assez rares en Provence-Alpes-Côte d'Azur : le Murin à moustaches et la Sérotine de Nilsson. Ce site est en outre important pour la reproduction de 3 espèces : le Vespère de Savi, la Pipistrelle de Kuhl et la Pipistrelle commune. 

Ancolie de Bertoloni : importante population sur le site (200 individus répertoriés en 2009), notamment sur les Entraunes, ses biotopes de prédilection étant assez nombreux.

Speleomante : au regard de l'inventaire DOCOB, le site apparaît encore peu colonisé (un contact dans les gorges du Tremens à Guillaumes). Toutefois, il convient de considérer ce constat avec précaution. Le territoire étant vaste et les habitats potentiels nombreux, il est fort probable que les dimensions comme la répartition des stations soient fortement sous-estimées. Les populations concernées par les deux sites Natura 2000 (FR9301549 + FR9301554) se situent en marge de l’aire de répartition de l’espèce en France. Aussi, les effectifs observés dans chaque station sont faibles, généralement inférieur à 3 individus.

Habitats : dans sa partie nord, ce secteur est principalement constitué de boisements lâches et de futaies de mélèzes, remplacés en altitude par des pelouses alpines. Plus au sud vers Entraunes, la vallée s'organise sur des boisements mixtes et haies de feuillus avec des prairies et pelouses en cours de colonisation naturelle par les arbustes et arbres. A partir de Châteauneuf-d'Entraunes, les vallées sont principalement composées de futaies et boisements lâches de pins, remplacés en altitude par des futaies de mélèzes et pelouses alpines.

Vulnérabilité

Fermeture des milieux par abandon du pastoralisme et reforestation spontanée. Disparition des gîtes favorables aux chauves-souris, notamment au Petit Rhinolophe, par manque d'entretien (ruines) ou par obstruction involontaire des ouvertures.