Logos SINP

FR9301566 - Sites à chauves souris de Breil-sur-Roya

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9301566

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 08/11/2017

Appelation du site : Sites à chauves souris de Breil-sur-Roya

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 31/03/1999
  • SIC : Première publication au JO UE : 19/07/2006
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 19/07/2006
  • ZSC : premier arrêté : 26/06/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 26/06/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 26 juin 2014 portant décision du site Natura 2000 Sites à chauves souris de Breil-sur-Roya (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 7,52972 (E 7°31'46'')
  • Latitude : 43,92861 (N 43°55'42'')
Superficie : 2 497 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 182 m.
  • Max : 1 602 m.
  • Moyenne : 714 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 4%

Méditerranéenne : 95%

REGION : PROVENCE-ALPES-CÔTE-D'AZUR
DEPARTEMENT : Alpes-Maritimes (100%)
COMMUNES : Breil-sur-Roya.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 20%
Forêts mixtes 15%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 15%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 15%
Forêts de résineux 10%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 10%
Pelouses sèches, Steppes 10%
Autres terres arables 3%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 1%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%

Autres caractéristiques du site

Situé à l’extrême est du département des Alpes-Maritimes, ce site s’étire le long des deux rives du fleuve Roya, du fond de vallée jusqu’aux sommets alentour. Très étroite et encaissée, la vallée s’élargit au niveau du centre ancien de Breil-sur-Roya à la confluence des deux principaux affluents de la Roya : la Maglia et la Lavina. La position géographique du site lui apporte des influences méditerranéennes, ligures et alpines qui lui offrent une grande diversité biologique.

Zone caractéristique de l'étage méditerranéen et subméditerranéen à affinité ligure et des appenins. Belles ostryaïe et végétation des falaises remarquables. Zone sous prospectée au niveau faune et flore. Zone centrale de l'aire du Spélerpès de Strinati.

Ce site se situe sur deux régions biogéographiques, avec 5% de sa superficie en domaine Alpin et 95 % en domaine Méditerranéen.

Qualité et importance

Le site possède 13 habitats d’intérêt communautaire dont 3 prioritaires : les sources pétrifiantes (7220), les forêts alluviales à Alnus glutinosa et Fraxinus excelsior (91E0) et les forêts de pentes, éboulis ou ravins du Tilio-Acerion (9180). Les habitats liés à l’activité humaine sont également très importants dans leur rôle de refuge pour les espèces animales. La chapelle Notre-Dame-du-Mont en est le meilleur exemple : elle abrite une des colonies de chauves-souris les plus importantes de la région PACA avec près de mille individus, en majorité du Murin à oreilles échancrées mais également du grand Rhinolophe et une petite population du rare Rhinolophe euryale (environ 40 individus).

Le site présente également un fort intérêt floristique avec la présence de la Gentiane de Ligurie, espèce cantonnée aux Alpes sud-occidentales et l’Ancolie de Bertoloni. 

Concernant la faune, outre les espèces de chiroptères, on trouve notamment les rares Pique-prune et Noctuelle des Peucédans,  le Spélerpès de strinati, le Chabot ou encore l’Ecrevisse à pieds blancs. Enfin, il convient de mentionner que la vallée de la Roya a été identifiée comme une des zones nationales présentant un intérêt exceptionnel pour la faune malacologique. Plusieurs espèces rares ou endémiques sont présentes sur ce site, notamment dans le vallon de Zouayné.

Vulnérabilité

Bon état de conservation. Vulnérabilité liée à la déprise agricole.