Logos SINP

FR9301592 - Camargue

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9301592

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 09/11/2017

Appelation du site : Camargue

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/07/2003
  • pSIC : dernière évolution : 30/10/2008
  • SIC : Première publication au JO UE : 19/07/2006
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 22/12/2009
  • ZSC : premier arrêté : 26/06/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 26/06/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 26 juin 2014 portant décision du site Natura 2000 Camargue (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 4,55444 (E 4°33'15'')
  • Latitude : 43,50361 (N 43°30'12'')
Superficie : 113 466 ha.
Pourcentage de superficie marine : 32 %
Altitude :
  • Min : -83 m.
  • Max : 5 m.
  • Moyenne : 2 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%

REGION : PROVENCE-ALPES-CÔTE-D'AZUR
DEPARTEMENT : Bouches-du-Rhône (68%)
COMMUNES : Arles, Port-Saint-Louis-du-Rhône, Saintes-Maries-de-la-Mer.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Mer, Bras de Mer 32%
Rivières et Estuaires soumis à la marée, Vasières et bancs de sable, Lagunes (incluant les bassins de production de sel) 22%
Marais salants, Prés salés, Steppes salées 10%
Rizières 10%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 5%
Autres terres arables 5%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 4%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 3%
Pelouses sèches, Steppes 2%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 2%
Forêts caducifoliées 2%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 1%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 1%
Dunes, Plages de sables, Machair 1%

Autres caractéristiques du site

Le delta de Camargue est une vaste plaine alluviale parsemée d'étangs et de lagunes. Elle s'est formée à l'issue de la dernière glaciation quaternaire (Wurm).

Qualité et importance

Le delta de Camargue constitue une zone humide d'importance internationale. Le site abrite une grande diversité d'habitats littoraux et d'espèces d'intérêt communautaire.

Les groupements végétaux sont agencés en une mosaïque complexe, déterminée essentiellement par la présence et l'abondance de l'eau et du sel. Ils se déclinent en communautés halophiles et halonitrophiles, prés salés méditerranéens, steppes salées, dunes, étangs eutrophes, mattorals à Genévrier de Phénicie. Certains habitats d'intérêt communautaire sont particulièrement bien représentés, tels que les sansouires et les lagunes.
Plantes aquatiques très rares en France : selon étude CBN Med 2012-2013, présence avérée de Riella helicophylla, Riella notarisii, Riella cossoniana (première mention pour la France), Althenia filiformis, Tolypella salina.

Parmi la faune d'intérêt communautaire, le site présente un intérêt particulier pour la conservation de la Cistude d'Europe (le plus important noyau de population régional), du Grand Rhinolophe (importantes colonies de reproduction) et de quelques autres espèces de chauves-souris.

La bande marine (3 milles) comprend l'embouchure du Grand Rhône et du Petit Rhône. Elle constitue une zone de forte productivité biologique, présentant un intérêt particulier pour le grossissement de l'Alose feinte et la migration des lamproies marine et fluviatile. Le  secteur de l'anse de Carteau se caractérise par la présence d'une remarquable couverture de végétation aquatique, composée d'espèces originales et très localisées dans la région (phanérogames marines : zostères, cymodocées). Une faune abondante s'y développe et s'y reproduit (nurseries pour divers poissons).

Vulnérabilité

Le maintien du panel de milieux repose sur la préservation de la qualité des eaux (problème des insecticides), la préservation de la frange littorale (surfréquentation, pollution), la gestion du fonctionnement hydrique et la gestion du pâturage qui s'intensifie par endroits.