Logos SINP

FR9312020 - Marais de Manteyer

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : octobre 2018.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR9312020

Compilation : 30/09/2005

Mise à jour : 09/08/2017

Appelation du site : Marais de Manteyer

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 06/04/2006
  • ZPS : Dernier arrêté : 04/07/2018
Texte de référence
Arrêté de création du 04 juillet 2018 portant décision du site Natura 2000 Marais de Manteyer (zone de protection spéciale)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 5,97444 (E 5°58'27'')
  • Latitude : 44,54750 (N 44°32'50'')
Superficie : 66 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 936 m.
  • Max : 954 m.
  • Moyenne : 942 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%

REGION : PROVENCE-ALPES-CÔTE-D'AZUR
DEPARTEMENT : Hautes-Alpes (100%)
COMMUNES : Manteyer, Roche-des-Arnauds.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 51%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 16%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 12%
Pelouses sèches, Steppes 6%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 6%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 4%
Forêts de résineux 2%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 2%
Forêts caducifoliées 1%

Autres caractéristiques du site

Le marais de Manteyer est situé au niveau d'une ancienne transfluence glaciaire (entre les glaciers de la Durance, du Drac et du Buëch) ; les dépôts morainiques de nature variée sont localement recouverts d'alluvions torrentielles récentes (notamment le cône de déjection du torrent de Rif la Ville qui, en barrant la vallée, a permis la formation de cette plaine marécageuse). Avec près de 50 ha de roselières et de prairies humides, le site constitue l'un des ensembles palustres les plus vastes des Hautes-Alpes. Son bassin versant s'étend sur environ 600 ha, et il est irrigué par plusieurs ruisseaux permanents ou temporaires alimentant le Nacier dont les eaux s'écoulent ensuite vers le Petit Buëch.

Qualité et importance

La situation géographique (proximité de l'axe de migration de la vallée de la Durance et du Col Bayard, dernière grande zone humide de ce type avant les hauts massifs alpins) expliquent la richesse ornithologique du site. Plusieurs espèces vivent ici en limite d'altitude, tandis que de nombreuses espèces migratrices fréquentent les lieux pour se nourrir ou se reposer lors des périodes pré- et post-nuptiales, mais en effectif non significatif du fait de la faible surface relative de la ZPS comparée aux autres ZPS du réseau Natura 2000.

168 espèces d'oiseaux ont ainsi été observées sur ce secteur, dont 119 utilisent le site en période de reproduction, soit pour nicher (80 espèces), soit pour s'alimenter uniquement (39 espèces). Plus de 30 espèces sont inscrites sur l'annexe 1 de la Directive "Oiseaux", dont 5 espèces nicheuses. Une trentaine d'autres espèces rares et menacées au niveau européen ou national fréquente le site de façon régulière ou occasionnelle.

Vulnérabilité

- fragmentation du bassin versant (infrastructures).
- assèchement progressif du sol.
- pollution des eaux (voirie, rejets).
- important morcellement parcellaire (nombreux propriétaires) limitant les possibilités d'actions globales concertées.
- incendie non contrôlé de la roselière en période sensible.