Logos SINP

FR9400592 - Ventilegne-la Trinite de Bonifacio-Fazzio

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9400592

Compilation : 31/10/1995

Mise à jour : 26/08/2016

Appelation du site : Ventilegne-la Trinite de Bonifacio-Fazzio

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/07/2003
  • pSIC : dernière évolution : 30/12/2005
  • SIC : Première publication au JO UE : 19/07/2006
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 19/07/2006
  • ZSC : premier arrêté : 03/08/2011
  • ZSC : Dernier arrêté : 03/08/2011
Texte de référence
Arrêté de création du 03 août 2011 portant décision du site Natura 2000 Ventilegne-la Trinite de Bonifacio-Fazzio (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 9,12306 (E 9°07'23'')
  • Latitude : 41,40444 (N 41°24'15'')
Superficie : 1 985 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 0 m.
  • Max : 219 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%

REGION : CORSE
DEPARTEMENT : Corse-du-Sud (100%)
COMMUNES : Bonifacio, Figari.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 55%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 14%
Pelouses sèches, Steppes 12%
Galets, Falaises maritimes, Ilots 7%
Dunes, Plages de sables, Machair 7%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 2%
Marais salants, Prés salés, Steppes salées 2%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 1%

Autres caractéristiques du site

La région du périmètre du site réunit des substrats cristophyliens (à l'ouest) et calcaires à l'est. Le trait majeur du littoral est la succession de caps et de golfes parfois profonds. Les caps sont constitués de granites leucocrates, de granites alcalins (capo di feno), ou par des granites porphyroïdes armés de très nombreux filons (punta di neru-testa di ventilegne). Les golfes et baies sont tous établies dans des granites porphyroïdes. Le trait remarquables de ces golfes consiste dans le fait qu'ils se poursuivent à l'intérieur des terres par des étangs et des marécages. Il s'agit ici d'un rivage de submersion. 

Qualité et importance

Richesses floristiques : Ensemble de milieux littoraux variés et d'intéret européen (dont 4 figurent comme habitats rioritaires à l'annexe I) :
- marais et étangs d'eau douce ou saumâtre, plate-formes maritimes avec 
pelouses (où l'on trouve la majorité des stations littorales corses de Colchique de Corse(Colchicum corsicum) - Annexe IV), dunes à Génévrier de Phenicie et plages à Linaire jaune  (Linaria flava) avec 8% de l'effectif Corse en 2003, chaos granitique abritant la seule population française de Centranthe à trois nervures (Centranthus trinervis), (Annexe II), falaises calcaires avec la Silène veloutée (Silene velutina) (espèce prioritaire de l'Annexe II), maquis à Genévriers, pelouses calclaires à orchidées remarquables, mares temporaires, etc...
De plus, ce secteur héberge un très grand nombre d'espèces rares et de plantes protègées dont Limonium bonifaciense et Drima fugax.

Richesses faunistiques : Reptiles et amphibiens d'intérêt européen (Annexes II et IV). Grottes à Chauves- souris (Annexe I). Petites Colonies de reproduction d'oiseaux marins sur les îlots.
Cette zone littorale du Sud de la Corse, située à proximité de secteurs urbanisés, est encore dans un état naturel rare dans cette région malgré quelques petits pôles "d'urbanisation" (camping, restaurants, petit lotissement) et malgré la fréquentation touristique estivale importante.

Vulnérabilité

Les risques d'incendies sont importants et les derniers en date (1995) ont été dommageables aux habitats et à certaines espèces, en particulier la Tortue d'Hermann. Ponctuellement, subsistent des risques d'urbanisation et la mare temporaire de Padulu n'a aucun statut de protection. la déprise du pastoralisme favorise la fermeture des milieux qui peuvent devenir moins favorables aux orchidées et à leur habitat.
La station à Centranthus trinervis est menacée par un projet d'école d'escalade (il s'agit d'une des trois stations mondiales de l'espèce !).
La station à Silène pourrait être affectée par les fientes de Goélands (nitrification du milieu favorisant d'autres espèces, piétinnement). 
Enfin la concurrence des Griffes de Sorcière (Carpobrotus edulis) sur le littoral avec la flore indigène pose problème. Cette plante introduite est très compétitive et fait disparaître certaines autres plantes.