Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

FR9402021 - Récifs du mont sous-marin de l’Agriate

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : décembre 2019.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 28/11/19 (à partir de la base : octobre 2018)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9402021

Compilation : 16/03/2017

Mise à jour : 03/10/2017

Appelation du site : Récifs du mont sous-marin de l’Agriate

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 14/12/2017
  • pSIC : dernière évolution : 14/12/2017
  • SIC : Première publication au JO UE : 14/12/2018
  • SIC : Dernière publication au JO UE :
  • ZSC : premier arrêté :
  • ZSC : Dernier arrêté :
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 8,89359 (E 8�53'36'')
  • Latitude : 42,98042 (N 42�58'49'')
Superficie : 28 923 ha.
Pourcentage de superficie marine : 100 %
Altitude :
  • Min : 0 m.
  • Max : 0 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%
.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Mer, Bras de Mer 100%

Autres caractéristiques du site

Les monts sous-marins sont identifiés comme étant une entité caractéristique du récif 1170 dans l’EUR 28. Par ailleurs, la rareté en Méditerranée occidentale de ces formes géomorphologiques déjà soulignée ainsi que de leur protection au niveau mondial, rend nécessaire de considérer les monts sous-marins dans leur intégralité. Le site mont sous-marin de l'Agriate est l'un des deux monts sous-marins en site Natura 2000. Ces monts sous-marins sont rares en Méditerranée occidentale et au niveau mondial.
Même à des profondeurs où la diversité et la densité de la macrofaune mobile est faible, cette grande masse rocheuse qui s’érige du fond vaseux, pourrait attirer une faune mobile (poissons, requins etc.) qui se déplacerait dans la colonne d’eau avoisinante et qui n’a pas été encore observé. Les grands cerniers (Polyprion americanus) fréquentent la zone récifale et des Epigonidae sont observés au pied d’un mont rocheux situé entre la Corse et l’Italie à près de 600 mètres de fond.

Qualité et importance

1170.
D. Affleurements rocheux, falaises de marnes ou de conglomérats, gros blocs de roche du talus continental;
D.2. Dominance d’invertébrés dressés non scléractiniaires;
D.5.Thanatocénose de coraux profonds fixés ou en amas.

Des explorations ont révélé un mont sous-marin rocheux parfois un peu envasé, présentant des zones de tombant, des zones de gros blocs et de plus petits blocs (unité écologique D). En de nombreux endroits, la roche est couverte par une thanatocénose de coraux profonds encore fixés à la roche (unité écologique D.5.) vraisemblablement constituée de Desmophyllum dianthus donnant à la surface rocheuse un aspect dentelé.
Par endroits, parfois sur cette thanatocénose, des concentrations mono spécifiques de colonies d’anthozoaires, sans doute des Acanthogorgia hirsuta sont  observées (assez dense vers -1 450 m) et constituent l’essentiel de l’unité écologique D.2. ici observée. Les espèces vagiles sont rares et non identifiables étant données les conditions et la qualité des images. L’identification d’Acanthogorgia hirsuta (anthozoaire) est relativement certaine dans la mesure où des colonies analogues ont été prélevées et identifiées comme telles lors de la campagne CORSEACAN.

Vulnérabilité

Les principales activités en interaction directe ou potentielle avec l’habitat récif sont le chalutage et celles liées aux travaux d’installation comme l’installation de câbles sous-marins.