A1.441 - Chrysophycées et haptophycées sur roche tendre des falaises de la frange littorale supérieure

Chrysophyceae and Haptophyceae on vertical upper littoral fringe soft rock

Classification des habitats EUNIS

Descriptif officiel

Orange, brownish or blackish gelatinous bands of algae at high tide and supralittoral levels on open cliff faces and on upper walls and ceilings at entrances and to the rear of upper and mid-shore hard and soft rock (chalk) caves. This dark brown band consists of an assemblage of Haptophyceae such as Apistonema spp., Pleurochrysis carterae and the orange Chrysotila lamellosa, but other genera and species of Chrysophyceae, Haptophyceae and Prasinophyceae are likely to be present as well. Species such as Entodesmis maritima and Thallochrysis littoralis and the filamentous green alga Epicladia perforans are often associated with Apistonema spp. and the latter can form a green layer beneath the Apistonema spp. Associated with this splash zone algal community is an assemblage of animals of terrestrial origin, with red mites, insects and centipedes commonly found. These species descend into the community as the tide falls and retreat as the tide rises. The most common truly 'marine' species is the small winkle Melarhaphe neritoides.
Situation: This description is partly based on a Thanet intertidal survey (Tittley & Spurrier 2001). More information is needed to identify the species composition and dominant species of this biotope.
Temporal variation: During summer the gelatinous growth dries and often peels off.

Descriptif en français

Ceintures gélatineuses orangées, brunâtres ou noirâtres d’algues présentes sur les falaises supralittorales au niveau des marées hautes, et sur le haut des parois et les plafonds des grottes de roche dure ou tendre (craie), dans les parties supérieure et moyenne des rivages. Cette ceinture brun foncé est formée par une biocénose d’haptophycées telles que Apistonema spp., Pleurochrysis carterae et Chrysotila lamellosa, cette dernière étant de couleur orangée, mais d’autres genres et espèces de chrysophycées, d’haptophycées et de prasinophycées sont probablement présentes. Des espèces telles que Entodesmis maritima et Thallochrysis litoralis, ainsi que l’algue verte filamenteuse Epicladia perforans, sont souvent associées à Apistonema spp., et E. perforans peut former une couche verte sous Apistonema spp. À cette communauté d’algues de la zone humectée par les embruns, s’ajoutent des animaux terrestres, et l’on trouve souvent des acariens de couleur rouge, des insectes et des myriapodes. Ces espèces rejoignent la biocénose lorsque la marée descend et la quittent lorsque la marée monte. L’espèce vraiment « marine » la plus commune est la petite littorine Melarhaphe neritoides.
Situation : Cette description est en partie fondée sur un levé intertidal de l’île de Thanet (Tittley et Spurrier, 2001). Il faudrait davantage de données pour déterminer la composition spécifique et les espèces dominantes de cet habitat.
Variations temporelles : Au cours de l’été, la ceinture gélatineuse sèche et se détache souvent.

Lien vers la fiche du site EUNIS
Bibliographie

Connor, D.W., Allen, J.H., Golding, N., Howell, K.L. Lieberknecht, L.M., Northen, K.O. & Reker, J.B. 2004. The Marine Habitat Classification for Britain and Ireland. Version 04.05 (internet version: www.jncc.gov.uk/MarineHabitatClassification). Joint Nature Conservation Committee, Peterborough (Source)