A1.446 - Éponges et algues rouges tolérantes à l'ombre sur surplombs rocheux du médiolittoral inférieur et en entrée des grottes

Sponges and shade-tolerant red seaweeds on overhanging lower eulittoral bedrock and in cave entrances

Classification des habitats EUNIS

Descriptif officiel

Overhanging shaded bedrock on the open lower shore and at the entrance to inner reaches of caves (where light availability permits), which is not subject to appreciable wave-surge, characterised by a shade-tolerant red seaweed community. It includes foliose species such as Plumaria plumosa, Palmaria palmata, Mastocarpus stellatus, Membranoptera alata and Osmundea pinnatifida, but Lomentaria articulata and coralline crusts are usually present as well. The foliose green seaweed Ulva lactuca can be present. The rock surface often supports dense populations of calcareous tube-forming polychaetes Spirorbis spp. and Pomatoceros spp., while sponges such as Grantia compressa, Halichondria panicea and Hymeniacidon perleve can be common. The hydroid Dynamena pumila (normally found on fucoids) hangs in distinct form from overhanging rock. Colonies of the ascidian Botryllus schlosseri can be found on the rock, along with the mussel Mytilus edulis and the barnacles Semibalanus balanoides and Balanus perforatus (the latter may occur at high densities in the south and west), while the anemone Actinia equina thrives in the permanently damp pits and crevices. The whelk Nucella lapillus can be found among the barnacles and mussels, preying on them. The long list of characterising species is partly due to the difference in the species composition and does not solely reflect a high species richness.
Situation: On overhangs, this biotope is generally found above the A1.447 biotope, where there is more light available. In cave environments, this unit may be found at the entrance to and inner reaches of the cave, extending from the lower walls (above the A1.447 biotope) to the upper walls (depending on the height of the cave). Further into the cave where less light is available the ascidian Dendrodoa grossularia can be abundant (unit A1.4461).

Descriptif en français

Surplombs rocheux ombragés dans la partie inférieure du rivage, à l’entrée et à l’intérieur des grottes (là où la lumière le permet), peu exposés à l’action des vagues, caractérisés par une biocénose d’algues rouges qui tolèrent l’ombre. Cette biocénose comprend des espèces foliacées telles que Plumaria plumosa, Palmaria palmata, Mastocarpus stellatus, Membranoptera alata et Osmundea pinnatifida. Lomentaria articulata et des encroûtements de corallinales sont en général également présents. L’algue verte foliacée Ulva lactuca peut être présente. La surface de la roche héberge souvent des populations denses de polychètes tubicoles à tube calcaire Spirorbis spp. et Spirobranchus (anciennement Pomatoceros) spp., alors que des éponges telles que Grantia compressa, Halichondria panicea et Hymeniacidon perlevis (anciennement Hymeniacidon perleve) peuvent être communes. L’hydraire Dynamena pumila (normalement présent sur des Fucales) est suspendu aux surplombs sous une forme distincte. Des colonies de l’ascidie Botryllus schlosseri peuvent être présentes sur la roche, ainsi que la moule Mytilus edulis et les balanes Semibalanus balanoides et Perforatus perforatus (anciennement Balanus perforatus) (cette dernière peut être présente en forte densité dans le Sud et l’Ouest des Îles Britanniques), alors que l’actinie commune Actinia equina prospère dans les fentes et fissures humides en permanence. La pourpre Nucella lapillus peut être présente parmi les balanes et les moules dont elle se nourrit. Cette longue liste d’espèces caractéristiques est en partie due au peu de similarités entre les observations disponibles et ne témoigne pas nécessairement d’une très grande richesse spécifique.
Situation : Dans les surplombs, cet habitat est généralement situé en‐dessous de l’habitat A1.447, en présence de plus de lumière. Dans les grottes, l’habitat A1.446 peut être présent à l’entrée et à l’intérieur, s’étendant de la partie inférieure des parois (au‐dessus de l’habitat A1.447) jusqu’à la partie supérieure (selon la hauteur de la grotte). Plus loin vers le fond de la grotte, où la lumière est moindre, l’ascidie Dendrodoa grossularia peut être abondante (A1.4461).

Lien vers la fiche du site EUNIS
Bibliographie

Connor, D.W., Allen, J.H., Golding, N., Howell, K.L. Lieberknecht, L.M., Northen, K.O. & Reker, J.B. 2004. The Marine Habitat Classification for Britain and Ireland. Version 04.05 (internet version: www.jncc.gov.uk/MarineHabitatClassification). Joint Nature Conservation Committee, Peterborough (Source)