A2.223 - Amphipodes et Scolelepis spp. dans du sable fin à moyen intertidal

Amphipods and Scolelepis spp. in littoral medium-fine sand

Classification des habitats EUNIS

Descriptif officiel

Mobile clean sandy beaches on exposed and moderately exposed shores, with sediment grain sizes ranging from medium to fine, often with a fraction of coarser sediment. The sediment contains little or no organic matter, and usually no anoxic layer is present at all. It tends to be well-drained, retaining little water at low tide, though the sediment of the A2.2233 sub-unit may remain damp throughout the tidal cycle. These beaches usually occur under fully marine conditions, though the A2.2232 sub-unit may occur under moderately exposed lower estuarine conditions. The mobility of the sediment leads to a species-poor community, dominated by polychaetes, isopods and burrowing amphipods. Scolelepis spp. can tolerate well-drained conditions, and are often present in well-draining, coarser sand. Burrowing amphipods that often occur in this biotope include Bathyporeia spp., Pontocrates arenarius, and Haustorius arenarius. The isopod Eurydice pulchra is also often present. On semi-exposed beaches with a moderate tide range where there is a marked high-shore berm, there can be a marked seepage at the foot of the berm that probably carries the products of the organic matter derived from strand line breakdown. Here in a narrow zone, exceptionally high populations of Bathyporeia pilosa, sometimes above 10000 per square metre, may occur. The zone may be narrower than the strandline and could easily be missed on surveys were only a few levels are sampled. Three sub-biotopes are described for this biotope, based principally on differences in infaunal species composition.
Situation: Situated mainly on the mid and lower shore, sometimes upper shore, of exposed to moderately exposed beaches. Under more exposed conditions, it may occur below A2.221, or A2.111. Under more sheltered conditions, it may occur above the communities of unit A2.231. Unit A2.211 may be present on the same shores as A2.223, where driftlines of decomposing seaweed and other debris occur on the upper shore.
Temporal variation: Winter storms may reduce the number of or temporarily remove macroinvertebrates from exposed sandy beaches, with the sediment becoming re-colonised during the summer months.

Descriptif en français

Plages de sable propre mobile, sur des rivages exposés et modérément exposés, avec des grains moyens à fins, souvent avec une fraction de sédiments plus grossiers. Les sédiments contiennent peu ou pas de matière organique, et il n’y a en général pas de couche anoxique. Ce milieu a tendance à être bien drainé et conserve peu d’eau à marée basse. Par contre, les sédiments de la sous‐unité A2.2233 peuvent demeurer humides pendant tout le cycle des marées. Ces plages sont généralement soumises à des conditions marines, mais la sous‐unité A2.2232 peut être présent dans des conditions d’exposition modérée dans la partie aval des estuaires. La mobilité des sédiments donne lieu à une biocénose pauvre en espèces dominée par des polychètes, des isopodes et des amphipodes fouisseurs. Scolelepis spp. peuvent tolérer un milieu bien drainé et sont souvent présentes dans un sable plus grossier qui sèche facilement. Les amphipodes fouisseurs souvent présents dans cet habitat comprennent Bathyporeia spp., Pontocrates arenarius et Haustorius arenarius. L’isopode Eurydice pulchra est aussi souvent présent. Sur des plages semi‐exposées où l’amplitude des marées est modérée, une banquette marquée est présente dans la partie supérieure de l’estran, et il peut y avoir au pied de la banquette une résurgence importante susceptible d’entraîner les produits de la matière organique résultant du bris de la laisse de mer. Là, dans une zone étroite, il peut y avoir des populations exceptionnellement nombreuses de Bathyporeia pilosa, parfois plus de 10 000 individus par mètre carré. Cette zone peut être plus étroite que la laisse de mer et peut facilement ne pas être échantillonnée si un levé ne porte que sur quelques étages. On distingue trois sous‐habitats, principalement sur la base de différences dans la composition spécifique de l’endofaune.
Situation : Cet habitat est principalement situé dans les parties moyenne et inférieure, parfois dans la partie supérieure, de plages exposées à modérément exposées. En milieu plus exposé, on peut trouver cet habitat en‐dessous de A2.221 ou de A2.111. En milieu plus abrité, on peut l’observer au‐dessus de A2.231. L’habitat A2.211 peut être présent sur les mêmes rivages, dans la partie supérieure où se forme une laisse de mer composée d’algues et de débris qui s’accumulent.
Variations temporelles : Les tempêtes d’hiver peuvent éliminer en partie ou en totalité les macro‐invertébrés des plages sableuses exposées, les sédiments étant à nouveau colonisés pendant les mois d’été.

Lien vers la fiche du site EUNIS
Bibliographie

Connor, D.W., Allen, J.H., Golding, N., Howell, K.L. Lieberknecht, L.M., Northen, K.O. & Reker, J.B. 2004. The Marine Habitat Classification for Britain and Ireland. Version 04.05 (internet version: www.jncc.gov.uk/MarineHabitatClassification). Joint Nature Conservation Committee, Peterborough (Source)