A2.323 - Tubificoides benedii et autres oligochètes dans de la vase intertidale

Tubificoides benedii and other oligochaetes in littoral mud

Classification des habitats EUNIS

Descriptif officiel

Extreme upper estuarine fine sandy mud, sometimes with a fine sand fraction, in very sheltered conditions and subject to reduced salinity. An anoxic layer is usually present within the upper 3 cm of the sediment. The infaunal community is extremely poor, consisting almost exclusively of oligochaetes, including Tubificoides benedii and, more rarely, Heterochaeta costata. The only polychaete species that may occur is Capitella capitata, which may be common. The sediment may form steep banks in upper parts of macro-tidal estuaries or along saltmarsh creeks. Vaucheria species may form a film on the sediment surface along such creeks, and juvenile shore crabs Carcinus maenas may be common. At the very upper end of estuaries, the oligochaetes Limnodrilus spp. and Tubifex tubifex may be found.
Situation: There are three oligochaete dominated upper estuarine mud biotopes. This unit is the most extreme upper estuarine biotope, occurring at the head of estuaries where there is no strong river flow and hence conditions are very sheltered, and there is a very strong freshwater influence. Further towards the mid estuary, this biotope may occur at the top of the shore, with A2.3223 further down. Unit A2.321 occurs furthest towards the mid estuary, or on the lower shore with A2.3223 and A2.323 higher up.
Temporal variation: Green algae such as Enteromorpha spp. may form mats on the surface of the mud during the summer months.

Descriptif en français

Vase fine sableuse, parfois avec une fraction de sable fin, à l’extrême amont des estuaires, en milieu très abrité et à salinité réduite. On trouve généralement la couche anoxique à moins de 3 cm de profondeur. L’endofaune est extrêmement pauvre, réduite presque exclusivement à des oligochètes, dont Tubificoides benedii, et plus rarement Heterochaeta costata. Capitella capitata est le seul polychète qui peut être présent, et cette espèce peut être commune. Les sédiments peuvent former des talus escarpés dans la partie supérieure d’estuaires macrotidaux et le long des chenaux de marais salés. Des espèces du genre Vaucheria peuvent former une pellicule à la surface des sédiments le long de ces chenaux, et des crabes verts Carcinus maenas juvéniles peuvent être communs. En amont des estuaires, on peut trouver les oligochètes Limnodrilus spp. et Tubifex tubifex.
Situation : On distingue trois sous‐habitats dominés par des oligochètes sur les rivages vaseux de la partie amont des estuaires. Parmi ces habitats, A2.323 se situe le plus en amont, au fond des estuaires là où le débit du fleuve est faible, et donc le milieu très abrité, et où l’influence de l’eau douce est très grande. Plus loin vers la partie moyenne de l’estuaire, cet habitat peut être présent dans la partie supérieure du rivage, A2.3223 étant situé plus bas. L’habitat A2.321 est présent le plus loin vers la partie moyenne des estuaires, ou dans la partie inférieure du rivage, alors que les habitats A2.3223 et A2.323 sont situés plus haut.
Variations temporelles : Des algues vertes telles que Ulva (anciennement Enteromorpha) spp. peuvent former des tapis à la surface de la vase pendant les mois d’été.

Lien vers la fiche du site EUNIS
Bibliographie

Connor, D.W., Allen, J.H., Golding, N., Howell, K.L. Lieberknecht, L.M., Northen, K.O. & Reker, J.B. 2004. The Marine Habitat Classification for Britain and Ireland. Version 04.05 (internet version: www.jncc.gov.uk/MarineHabitatClassification). Joint Nature Conservation Committee, Peterborough (Source)