9320 - Forêts à Olea et Ceratonia

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractères généraux

Les peuplements d’Oléastre (Olivier sauvage) et de Caroubier représentent la végétation climacique de l’étage thermoméditerranéen sur sols non superficiels.
En France, ces peuplements sont peu représentés et appauvris ; par ailleurs ils ont subi de multiples perturbations au cours du temps.
Cet étage de végétation est donc situé, d’une part entre la végétation aérohaline subissant les embruns et les éventuels peuplements de Pin d’Alep marquant la limite entre le thermoméditerranéen et le mésoméditerranéen inférieur. D’ailleurs, après dégradation, le Pin d’Alep peut rentrer sur les garrigues qui subsistent, restant très dispersé.
La végétation ligneuse reste basse (4-5 m) ; les formations vraiment forestières sont très rares.
Le plus souvent il s’agit de formations denses surmontant une strate arbustive impénétrable.
Après incendies, érosion du sol, les stations thermophiles sont envahies par le type d’habitat à Euphorbe en arbre (UE : 5330) qui représente alors un groupement pionnier.
Le problème se pose souvent de l’indigénat de l’Olivier, ces fourrés pouvant côtoyer des olivettes cultivées souvent issues du greffage d’oléastres (populations incontestablement sauvages principalement sur les stations rocheuses, corniches côtières…).

Bibliographie

Bensettiti F., Rameau J.-C. & Chevallier H. (coord.), 2001. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 1 - Habitats forestiers. Volume 2. MATE/MAP/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 423 p. + cédérom. (Source)

BOLÒS O. (de), 1970 - À propos de quelques groupements végétaux observés entre Monaco et Gênes. Vegetatio, vol. XXI (1-3) : 49-73.

BOURNÉRIAS M., POMEROL C. et TURQUIER Y., 1990 - La Corse. Guide naturalistes des côtes de France. 1 vol. Delachaux et Niestlé, Neuchâtel, 248 p.

BRAUN-BLANQUET J., ROUSSINE N. et NÈGRE R., 1952 - Les groupements végétaux de la France méditerranéenne. CNRS, Montpellier, 297 p.

CONRAD M., 1980 - La flore de la réserve naturelle de Scandola. PNR Corse, Ajaccio, 29 p.

DUPIAS G., 1963 - Carte de la végétation de la France n° 80 et 81 (Corse). Notice sommaire. CNRS Toulouse.

GAMISANS J., 1991 - La végétation de la Corse. In JEANMONOD D. et BURDET H.M. (éds), Compléments au prodrome de la flore corse, annexe 2. Conservatoire et jardins botaniques de la ville de Genève, Genève, 391p.

GAMISANS J., MURACCIOLE M., 1984 - La végétation de la Réserve naturelle de la presqu’île de Scandola (Corse). Étude phytosociologique et cartographique au 1/10 000e. Écol. Méditerr. 10 (3-4) p. 159-205.

GUINOCHET M., et DROUINEAU G., 1944 - Notes sur la végétation et le sol aux environs d’Antibes (Alpes-Maritimes). Rec. Trav. Inst. Bot. Montpellier, 1, p. 22-40.

GÉHU J.-M. & BIONDI E., 1994 - Végétation du littoral de la Corse. Essai de synthèse phytosociologique. Braun-Blanquetia, 13 : 1-149.

GÉHU J.-M., 1991.- Livre rouge des phytocénoses terrestres du littoral français. Centre régional de phytosociologie, Bailleul, 236 p.

LAPRAZ G., 1975 - Les groupements végétaux de la classe des Quercetalia ilicis dans les Alpes maritimes orientales calcaires entre le Var et Menton (synthèse phytosociologique). Anal. Inst. Bot. A.J. Cavanilles, 32 (2) : 1183-1208.

LAVAGNE A., MOUTTE P. et WEISS H., 1974 - Répartition et signification des stations d’Euphorbia dendroides L. entre Toulon et l’embouchure du Var. Bulletin du Musée d’histoire naturelle de Marseille, 34 : 251-268.

LAVAGNE A., MOUTTE P., 1972 - La végétation de l’île de Port-Cros. Édit. du PN de Port-Cros. Louis Jean éditeur. 30 p. Gap.

LAVAGNE A., MOUTTE P., 1974 - Feuille de Saint-Tropez. Q 23 au 1/100 000e. Bull. Carte Végét. de la Provence et des Alpes du sud. I, p. 3-43.

LAVAGNE A., MOUTTE P., 1977 - Carte phytosociologique de Hyères- Porquerolles au 1/50 000e Rev. Biol. Écol. Méditerr. IV, 4, p. 147-238.

LOISEL R., 1976 - La végétation de l’étage méditerranéen dans le sud-est continental français. Thèse de doctorat d’État, université d’Aix-Marseille III, CNRS AO, 384 p. + annexes.

MALCUIT G., 1931 - Contribution à l’étude phytosociologique de la Corse. Le littoral occidental. Environs de Calvi, Galeria, Girolata, Pointe de la Parata, Propriano. Archiv. Bot. Mern. 4 (6) p. 1-40. Caen.

MOLINIER R., 1954 - Les climax côtiers de la Méditerranée occidentale. Vegetatio, 4 (5), p. 284-308. Den Haag.

MOLINIER R., 1959 - Étude des groupements forestiers terrestres du cap Corse. Bull. Mus. Hist. Nat. Marseille, 19, p 1-75. Marseille.

MOLINIER Re., 1953 - Carte des groupements végétaux de l’île de Port-Cros (Var). RFF : 342-348.

OZENDA P., 1966 - Perspectives nouvelles pour l’étude phytogéographique des Alpes du sud. Doc. Carte Veg. Alpes, 4 : 7-198.

OZENDA P., 1975 - Sur les étages de végétation dans les montagnes du bassin méditerranéen. Doc. Cart. Ecol., vol. XVI : 1-32.

PARADIS G., 1989 - Une station d’Euphorbia dendroides L. à Ajaccio. Le Monde des plantes. 434, p. 21-23. Toulouse.