3290 - Rivières intermittentes méditerranéennes du Paspalo-Agrostidion

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractères généraux

L’habitat correspond aux rivières intermittentes du Languedoc et du Roussillon, de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur incluant la Corse, et du piémont pyrénéen. Le contenu des fiches correspond à la végétation aquatique ou amphibie ; la végétation ripicole étant assez comparable à celle des cours d’eau méditerranéens permanents, on se reportera à la fiche 3280-1 pour son identification et les modes de gestion. Mais c’est bien l’ensemble du lit en eau ou en période d’assec, ainsi que ses zones émergées et ses berges, qui fait partie de l’habitat.
En terme de gestion, ce sont des milieux très dépendants de la gestion des débits amont et des pompages qui contribuent à l’assèchement, mais aussi des interrelations avec les berges dont la flore colonise parfois rapidement les lits mis à sec.
Ce sont des milieux particulièrement mal connus, dans la mesure où la plupart des études botaniques concernent les milieux rivulaires ; par ailleurs, les travaux concernant les rivières méditerranéennes se focalisent sur les rivières permanentes. Les fiches correspondent donc à la collecte d’informations éparses et aux renseignements obtenus auprès des botanistes locaux.
Les dynamiques de colonisation lors des assecs, le devenir des organismes aquatiques (formes d’émersion pour les plantes ou raccourcissement du cycle de développement, formes de résistance pour les animaux, régressions des populations ou migrations vers des habitats refuges) restent à étudier pour l’essentiel.

Déclinaison en habitats élémentaires

La liste des espèces données comme caractéristiques de l’habitat par le Manuel d'interprétation des habitats est en contradiction avec le caractère temporaire de ces cours d’eau : il s’agit des espèces caractéristiques de la phase en eau et plutôt des zones aval, et non pas de la phase d’assec.
L'habitat a été décliné en 2 habitats élémentaires : les têtes de bassin versant ou, en milieu karstique et/ou calcaire, les cours médians, réellement temporaires, sont dissociés de l’aval de ces milieux, où le caractère temporaire est moins net, mais qui subit des interruptions de l’écoulement, avec des vasques présentant de fortes variations thermiques et de niveau hydrique.
Le critère de déclinaison retenu est donc le caractère plus ou moins temporaire des cours d’eau ; les substrats géologiques correspondent à des subdivisions à l’intérieur des habitats déclinés.

Fiche du cahier d'habitats (format pdf)
Bibliographie

Bensettiti F., Gaudillat V. & Haury J. (coord.), 2002. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 3 - Habitats humides. MATE/MAP/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 457 p. + cédérom. (Source)

AGENC (GUYOT I., PARIS J.-C. & MURACCIOLE M.), 1998 - Les habitats naturels d’intérêt communautaire présents en Corse. Fiches descriptives des habitats naturels de l’annexe I de la directive « Habitats » présents en Corse. Rapport inédit, PNRC / DIREN.

BATALLA E. & MASCLANS F., 1950 - Catálogo de las plantas obser- vadas en la cuenca del Gaiá (Tarragona). Collectanea Botanica, 2 (3) : 343-429.

COMTE K., 2001.- Étude de la variabilité épiphytique algale en rivière méditerranéenne. Comparaison des communautés microphytiques sur différentes plantes-hôtes. Thèse univ. Aix-Marseille, 232 p. + annexes.

HASLAM S.M., 1987.- River plants of Western Europe. Cambridge University Press, Cambridge, 512 p.

HAURY J., JAFFRE M., DUTARTRE A., PELTRE M.-C., BARBE J., TRÉMOLIÈRES M., GUERLESQUIN M. & MULLER S., 1998.- Application de la méthode « Milieu et végétaux aquatiques fixés » à 12 rivières françaises : typologie floristique préliminaire. Annales de limnologie, 34 (2) : 1-11.

MONTSERRAT P., 1956.- Flora de la cordillera littoral catalan (porción comprendida entre los riós Besós y Tordera) (continuación). Collectanea Botanica, 5 (1) : 1-86.

MONTSERRAT P., 1962.- Flora de la cordillera littoral catalan (porción comprendida entre los riós Besós y Tordera) (continuación). Collectanea Botanica, 6 (1-2) : 1-48.

PARADIS G., 1999.- Contribution à la mise en évidence de la présence ou de l’absence en Corse d’habitats de l’annexe I de la directive 93/43/CEE dite « Natura 2000 ». Préfecture de Corse, DIREN, ASTE- RE (Association scientifique de travaux, études et recherches sur l’environnement), Ajaccio, 13 p.

PONTIER R., 1990.- Étude d’un cours d’eau temporaire eutrophe en voie de pérennisation. DEA « Écologie des eaux continentales méditerranéennes », univ. Aix-Marseille III, 40 p.

SALANON R. & GANDIOLI J.-F., 1991a.- Cartographie floristique en réseau des ravins et des vallons côtiers ou affluents du Var dans les environs de Nice, Alpes-Maritimes. 1 - Texte et index. Biocosme Mésogéen, 8 (3) : 71-177.

SALANON R. & GANDIOLI J.-F., 1991b.- Cartographie floristique en réseau des ravins et des vallons côtiers ou affluents du Var dans les environs de Nice, Alpes-Maritimes. 2 - Atlas. Biocosme Mésogéen, 8 (3) : 179-394.

SALANON R., 2000.- Trois xénophytes envahissantes des cours d’eau récemment observées dans les Alpes-Maritimes (France) : Myriophyllum aquaticum (Velloso) Verdcourt, Ludwigia grandiflora (Michaux) Greuter & Burdet et Sagittaria latifolia Willd. Biocosme Mésogéen, 16 (3) : 125-145.