7210 - Marais calcaires à Cladium mariscus et espèces du Caricion davallianae

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractères généraux

Végétations caractérisées par la présence, et le plus souvent par la dominance, du Marisque (Cladium mariscus), se développant sur des substrats organiques tourbeux, mésotrophes à eutrophes, souvent en contact avec des groupements de bas-marais neutro-alcalins, parfois avec des végétations acidiphiles. La densité du Marisque peut être très variable, de quelques pieds disséminés au sein de groupements de bas-marais ou de tourbières de transition diversifiés et ouverts, jusqu’à des cladiaies fortement paucispécifiques, fréquemment monospécifiques, denses et impénétrables. Les formations de Cladium se développant sur substrat minéral (cladiaies riveraines sur sable, formations littorales), également d’intérêt communautaire, sont relativement mal connues et leur description au sein de cette fiche ne sera que sommaire. Une attention toute particulière sera portée ici aux végétations se développant sur tourbe, mais également sur des radeaux flottants à la surface d’eaux libres en préfiguration de leur évolution vers des groupements de tourbières.
Cet habitat, qui se développe de manière préférentielle dans les régions calcaires de notre territoire et aux étages planitiaire et collinéen, a connu une évolution très contrastée selon les régions : dans la plupart d’entre elles, il a fortement régressé, en même temps que l’ensemble des milieux tourbeux, sous l’effet combiné de l’intensification des pratiques agricoles, du drainage, de l’eutrophisation, de la populiculture… Dans certaines régions, au contraire, il a bénéficié de l’abandon des prairies et marais tourbeux qui se sont vus envahis par cette espèce au très fort pouvoir de colonisation, avec parfois des conséquences négatives sur la diversité biologique globale des sites colonisés.
La gestion de cet habitat dépend des types de cladiaies (cladiaies-radeaux ou cladiaies terrestres) et des objectifs que se seront fixés les gestionnaires : maintien de cladiaies denses à forte accumulation de litière favorable aux invertébrés, selon une gestion passive avec contrôle de la végétation ligneuse, ou maintien de cladiaies ouvertes privilégiant la diversité végétale grâce au contrôle du Marisque par la fauche ou le pâturage extensif.

Déclinaison en habitats élémentaires

L’habitat a été décliné en un seul habitat élémentaire car, en dépit de sa variabilité, les recommandations pour sa gestion restent, pour l’essentiel, les mêmes.

Fiche du cahier d'habitats (format pdf)
Bibliographie

Bensettiti F., Gaudillat V. & Haury J. (coord.), 2002. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 3 - Habitats humides. MATE/MAP/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 457 p. + cédérom. (Source)

ALLORGE P., 1922 - Les associations végétales du Vexin français. Revue générale de botanique, 33 : 342 p.

BOURNÉRIAS M., 1972.- Flore et végétation du massif forestier de Rambouillet (Yvelines). Cahiers des naturalistes (Bulletin des naturalistes parisiens), NS, 28 (2) : 17-58.

CORILLION R. & GUERLESQUIN M., 1969.- Sur l’évolution récente d’une jeune tourbière neutro-alcaline à Drosera intermedia Hayne et Liparis Loeselii Rich. Bulletin de la Société d’études scientifiques de l’Anjou, NS, VII : 135-141.

DE SLOOVER J., 1970.- Les peuplements de Cladium mariscus du district côtier belge, leur origine et leur position phytosociologique. Lejeunia, NS, 51 : 1-26.

DEVILLEZ F. & ISERENTANT R., 1983.- Influence du climat et des conditions mésologiques sur la croissance et le développement de Cladium mariscus (L.) Pohl. Colloques phytosociologiques, X « Les végétations aquatiques et amphibies » (Lille, 1981) : 85-114.

DIDIER B. & ROYER J.-M., 1996.- Flore et végétation des marais tufeux du plateau de Langres (Haute-Marne). Société de sciences naturelles et d’archéologie de la Haute-Marne, 112 p.

DUPIEUX N., 1998.- La gestion conservatoire des tourbières de France : premiers éléments scientifiques et techniques. Espaces naturels de France, programme Life « Tourbières de France », Orléans, 244 p.

FRILEUX P.-N., 1977.- Les groupements végétaux du Pays de Bray (Seine-maritime et Oise, France). Caractérisation, écologie, dynamique. Thèse de l’université de Rouen, 209 p.

LECOINTE A. & PROVOST M., 1970.- Étude de la végétation du mont Pinçon (Calvados). Mémoires de la Société linnéenne de Normandie, NS, III : 218 p.

MORAND A., MANNEVILLE O., MAJCHRZAK Y., DARINOT F. & BEFFY J.L., 1998.- Conséquences des modes de gestion conservatoire (pâturage équin et bovin, pâturage mixte, fauche et débrous- saillement) sur la dynamique des communautés végétales de la réserve naturelle du marais de Lavours (Ain, France ; bilan de 1987 à 1996). Rapport d’étude contrat n°1 entre la réserve naturelle du marais de Lavours et la DIREN Rhône-Alpes, mai 1998, 29 p. + annexes.

PAUTOU G. & BAIER P., 1983.- Le passage d’un espace aquatique à un espace semi-aquatique avec formation d’une tourbière à Sphaignes : exemple de l’étang et des marais du Grand-Lemps (Isère). Bulletin de la Société linnéenne de Lyon, 52e année, 6 : 174-191.

PAUTOU G., 1975.- Contribution à l’étude écologique de la plaine alluviale du Rhône entre Seyssel et Lyon. Thèse université de Grenoble, 375 p.

PONSERO A. & PAUTOU G. (dir.), 1996.- Restauration des communautés végétales des prairies hygrophiles colonisées par l’Aulne glutineux (Alnus glutinosa L.) dans le marais de Lavours (Ain, France). 48 p. + annexes.

VILLEPOUX O., 1998 - Gestion de la végétation et peuplements d’in- vertébrés (réserve naturelle du marais de Lavours) : résumé d’étude. Cahiers de Géographie physique, 11 : 103-105. [Numéro spécial « Les tourbières et les milieux humides du nord de la France, actes du colloque annuel du Groupe d’étude des tourbières ». Université des sciences et technologies de Lille].

WALTHERT, C., 1987 - Importance des cladiaies (structure et biomasse) dans les successions végétales des marais tourbeux, Chautagne (Savoie), marais de Lavours (Ain). Mémoire de DEA de « Géographie, écologie et aménagement des montagnes », université scientifique, technologique et médicale de Grenoble, 32 p.

WETTON J.-B., ZAMBETTAKIS C. & LAPLACE-DOLONDE A., 1993 - La réserve naturelle de la Sangsurière. In Compte-rendu des communications et de l’assemblée générale des 8es rencontres annuelles du Groupe d’étude des tourbières, Basse-Normandie 30 juin-4 juillet 1993.