9380 - Forêts d'Ilex aquifolium

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractères généraux

Le Houx, répandu en Europe méridionale et occidentale, se rencontre dans presque toute la France ; il est surtout très commun dans l’ouest et le centre. Il manque par contre dans certaines parties de la région méditerranéenne, et dans les plaines et collines continentales de l’est et du nord, ainsi que dans les montagnes élevées.
Sa répartition est réglée par ses exigences vis-à-vis du climat ; le Houx recherche des climats à humidité atmosphérique assez grande et à température moyenne assez élevée, sans froids trop vifs et prolongés.
Il croît sur des sols assez profonds, meubles, ayant une certaine préférence pour les terrains siliceux (à condition qu’ils soient d’une fertilité moyenne), il se retrouve fréquemment sur calcaire (à condition que les sols ne soient pas trop secs).
Le Houx supporte un ombrage même épais. Dans ces conditions, il forme, dans beaucoup de forêts (de Chêne, de Hêtre…) des sous-bois denses (espèce sociale). Il ne prend des dimensions notables que s’il est suffisamment découvert dans des clairières, des haies. Il rejette très bien de souche quand il est coupé.
En région méditerranéenne (au sens large) le Houx est présent (souvent avec l’If et d’autres espèces à feuilles persistantes : Lierre, Lauréole…) dans divers types de milieux :
- chênaies vertes provençales et du Languedoc, d’altitude ou de vallons froids de basse altitude, sur substrat siliceux généralement (chênaie verte à Asplenium onopteris), de l’étage mésoméditerranéen supérieur ;
- chênaies vertes corses à Houx, supraméditerranéennes, riches en espèces de forêts fraîches ;
- chênaies pubescentes à Houx provençales et du Languedoc (Ilici-Quercetum pubescentis) se développant entre 300 m et 400 m sur sols profonds et généralement entre 500 m - 800 m (étage supraméditerranéen) ;
- forêts « délabrées » du nord de la Corse, supraméditerranéen et montagnard inférieur, constituées de peuplemens résiduels d’If et de Houx (Asperulo odoratae-Taxetum baccatae).
Le Houx se retrouve dans bien d’autres types forestiers à l’échelle de cette région, types que nous ne retenons pas dans ces cahiers.

Déclinaison en habitats élémentaires

La répartition actuelle du Houx est souvent liée à de très vieilles forêts à l’abri des interventions humaines inconsidérées ou encore en situation de refuges au pied des falaises dans des lieux difficiles d’accès, là où les activités humaines extensives les ont épargnées (cf. l’If auquel il est souvent associé).
Nous retiendrons quatre types d’habitats élémentaires.

Bibliographie

Bensettiti F., Rameau J.-C. & Chevallier H. (coord.), 2001. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 1 - Habitats forestiers. Volume 2. MATE/MAP/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 423 p. + cédérom. (Source)

BARBERO M. & LOISEL R., 1983 - Les chênaies vertes du sud-est de la France méditerranéenne. Valeurs phytosociologiques, dynamiques et potentielles. Phytocoenologia, 11 (2) : 225-244.

BARBERO M. & QUÉZEL P., 1989 - Structures et architectures des forêts à sclérophylles et prévention des incendies. Bull. Ecol., 20 (1) : 1-13.

BARBERO M. & QUÉZEL P., 1994 - Place, rôle et valeur historique des éléments laurifoliés dans les végétations préforestières et forestières ouest-méditerranéennes. Annali di Botanica, LII : 81-133.

BOYER, A. et al. 1983 – Les chênaies à feuillage caduc de Corse. Écol. Méditerr. 9(2), p. 41-58.

BRAUN-BLANQUET J., 1953 - Les groupements végétaux de la France méditerranéenne. CNRS. p. 1-297.

BURRICHTER E., 1979 - Quercus ilex. Wälder am Golf von Porto auf Korsika. Doc. Phytos., NS 4, p. 147-155.

BURRICHTER, E. 1961 - Steineichenwald, macchie und garrigue auf Korsiker. Ber. Geobot. Inst. ETH Stiftung Rübel 32, p. 32-69.

CHARLES J.P., 1982 - Étude climatique, floristique et statistique des peu- plements d’If. Thèse Aix-Marseille. 203 p.

CONRAD M., 1986 - Essai sur la répartition de Taxus baccata L. en Corse. Candollea. 41, p. 51-55.

GAMISANS J., 1970 - Les vestiges de formations sylvatiques dans le mas- sif de Tenda (Corse). Bull. Soc. Sci. Hist. Nat. Corse., 90 (597) p.39-65.

GAMISANS J., 1975 - La végétation des montagnes corses. Thèse, université d’Aix-Marseille, 295 p., 49 tab. et 22 fig. h.-t.

GAMISANS J., 1977c - La végétation des montagnes corses. Quatrième partie. Phytocoenologia, 4 (3) : 317-376.

GAMISANS J., 1991 - La végétation de la Corse. In JEANMONOD D. et BURDET H.M. (éds), Compléments au prodrome de la flore corse, annexe 2. Conservatoire et jardins botaniques de la ville de Genève, Genève, 391p.

LIFE, 1998 - Conservation des habitats naturels et des espèces végétales d’intérêt communautaire prioritaire de la Corse. Plan de conservation des bois d’If de Corse.

LITARDIÈRE R. de, 1928 - Contribution à l’étude phytosociologique de la Corse. Les montagnes de la Corse orientale entre le Golo et le Tavignano. Archiv. Bot., Mém., 2 (4) : 1-184.

MOLINIER R., 1939 - Les associations végétales du massif de la Sainte- Baume. Bull. Soc. Hist. Nat. Toulouse. 12, 35 p.

MOLINIER R., 1958 - Le massif de la Sainte-Baume. Considération d’en- sembles d’après la nouvelle carte de 1/20 000e. Bull. Mus. Hist. Nat. Marseille, SIGMA 68. XVIII, p. 45-104.

MOLINIER R., 1967 - Le massif de Sian Blanc et les forêts de Morières. Ann. Soc. Sc. Nat. Archéo. Toulon et Var, 22, p. 1-64.

PARIS J.-C., 1998 - Plan de gestion conservatoire des bois d’If de corse. Programme LIFE 94-97 « Conservation des habitats naturels et des espèces végétales d’intérêt communautaire prioritaire de la Corse ». Office de l’Environnement de la Corse. DIREN.

PFEIFFER D., 1996 - L’If (Taxus baccata L.), monographie, étude de stations à Ifs. ENGREF Nancy. Conservatoire botanique national alpin de Gap-Charance, 72 p.

QUEZEL P., BARBERO M., 1987 - À propos des forêts de Quercus ilex dans les Cévennes. Bull. Soc. Linéenne de Provence, 38, p.101-117.

REILLE M., 1975 - Contribution pollenanalytique à l’histoire de la végéta- tion tardiglaciaire et holocène de la montagne corse. Thèse Aix-Marseille- III, 206 p.

VACHER V., 1996 - Monographie de l’If (Taxus baccata). Étude de la répar- tition et de la dynamique de l’If en Corse. Mémoire ENGREF-ONF. 65 p.