Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

A5.5211 - Algues rouges et laminaires sur galets et cailloutis mobiles infralittoraux soumis aux courants de marée

Red seaweeds and kelps on tide-swept mobile infralittoral cobbles and pebbles

Classification des habitats EUNIS

Descriptif officiel

Shallow mixed substrata of cobbles and pebbles swept by moderately strong tidal streams in exposed areas, and characterised by dense stands of red seaweeds. Tide-swept infralittoral cobbles and pebbles which may be highly mobile, create an environment that is difficult for many algae to survive in. Foliose and filamentous seaweeds with an encrusting phase in their life history, or those that are able to withstand rolling of the substratum and scouring, can form dense turfs of seaweed in the more settled summer months. Characteristic red seaweeds include Halarachnion ligulatum which is able to survive attached to the pebbles and cobbles. Ephemeral algae grow rapidly in periods of relative stability. Other characteristic red seaweeds include Plocamium cartilagineum, Hypoglossum hypoglossoides, Bonnemaisonia asparagoides and Brongniartella byssoides. Coralline encrusting algae cover many of the cobbles and pebbles; some areas of cobbles may be quite barren, dominated only by encrusting coralline algae and brittlestars. Of the brown seaweeds scattered Laminaria spp. and Desmarestia spp. may be present on more stable large boulders or bedrock outcrops. Chorda filum and Halidrys siliquosa may be present in low abundance but where these seaweeds occur in greater abundance (typically >Frequent) refer to A3.123 and A3.126 respectively. Although the faunal component of this biotope is usually relatively sparse it can include a wide variety of species. Turfs of hydroids (Nemertesia spp., Aglaophenia tubulifera) and bryozoans (Crisia spp. and Bugula spp.) are the major components but sponges and anemones may also occur. Brittlestars, sea-urchins, hydroids and solitary ascidians are more prominent in the Scottish examples of this biotope, which tend to occur in deeper water, due in part to clearer waters.
Situation: Although not common, this biotope is widely distributed from Sussex to the shallow areas of the Sarns in Cardigan Bay, the west coast of Scotland and the north-east coast of Ireland. Despite the wide distribution, the red seaweed composition remains remarkably constant. In areas such as the Sarns, in Wales, where mixed substrata continue into the shallows, dense swathes of A3.123 can be found. More stable but highly scoured areas adjacent to A5.5211 can support the Halidrys biotope A3.126. Where bedrock or large boulders occur above the mixed substrata of A5.5211 it may support a kelp forest or park (A3.115 or A3.214). At many sites the mixed substrata supporting the dense seaweed turf gives way to sediment of varying composition.
Temporal variation: This biotope will take on a much more depauperate appearance during the winter months, once the ephemeral seaweeds have died back in late summer/autumn. Storms can mobilise the loose pebbles and cobbles, removing all but the most resilient of seaweeds and animals. By summer, under more stable conditions, new growth will flourish and dense stands of seaweeds dominate the seabed.

Descriptif en français

Substrat hétérogène de galets et cailloutis en eau peu profonde, soumis à des courants de marée modérément forts dans les zones exposées, caractérisé par des populations denses d’algues rouges. Dans l’infralittoral, les galets et les cailloutis soumis aux courants de marée, qui peuvent être très mobiles, constituent un milieu difficile pour la survie de nombreuses algues. Les algues foliacées ou filamenteuses dont le cycle de vie comporte une phase d’encroûtement, ou celles qui peuvent supporter le roulement du substrat et l’abrasion, peuvent former des tapis denses au cours des mois estivaux plus calmes. Les algues rouges caractéristiques comprennent Halarachnion ligulatum, capable de survivre fixée à des cailloutis et des galets. Des algues éphémères croissent rapidement au cours des périodes de stabilité relative. Les autres algues rouges caractéristiques comprennent Plocamium cartilagineum, Hypoglossum hypoglossoides, Bonnemaisonia asparagoides et Brongniartella byssoides. Des corallinales encroûtantes couvrent une grande partie des galets et des cailloutis. Certaines zones de galets peuvent être très stériles et ne sont dominées que par des corallinales encroûtantes et des ophiures. En ce qui concerne les algues brunes clairsemées, Laminaria spp. et Desmarestia spp. peuvent être présentes sur les gros blocs plus stables ou les affleurements rocheux. Chorda filum et Halidrys siliquosa peuvent être présentes mais peu abondantes. Si ces algues sont plus abondantes (typiquement supérieure à fréquente sur l’échelle d’abondance SACFOR), voir respectivement A3.123 et A3.126. Même si la faune de cet habitat est en général relativement clairsemée, elle peut comprendre une grande variété d’espèces. Des tapis d’hydraires (Nemertesia spp. et Aglaophenia tubulifera) et de bryozoaires (Crisia spp. et Bugula spp.) en sont les principales composantes, mais il peut y avoir aussi des éponges et des anémones. Les ophiures, oursins, hydraires et ascidies solitaires sont plus visibles dans les occurrences de cet habitat en Écosse, qui ont tendance à se situer en eau plus profonde, en partie parce que ces eaux sont plus claires.
Situation : Même s’il n’est pas commun, cet habitat a une grande distribution géographique, du Sussex jusqu’aux zones peu profondes du Sarns dans la baie de Cardigan, ainsi que sur la côte ouest de l’Écosse et la côte nord‐est de l’Irlande. Malgré cette vaste distribution, la composition des algues rouges demeure remarquablement constante. Dans des zones telles que le Sarns, au Pays de Galles, où le substrat hétérogène se prolonge en eau peu profonde, on peut trouver des ceintures denses de A3.123. Les zones plus stables, mais soumises à une forte abrasion, adjacentes à A5.5211 peuvent contenir l’habitat à Halidrys A3.126. Là où la roche en place ou des gros blocs dépassent du substrat hétérogène de A5.5211, il peut y avoir une forêt de laminaires ou une zone de laminaires clairsemées (A3.115 ou A3.214). À de nombreux endroits, le substrat hétérogène qui héberge le tapis dense d’algues cède la place à des sédiments de composition variée.
Variations temporelles : Cet habitat a une apparence beaucoup moins riche pendant les mois d’hiver, après la mort des algues éphémères à la fin de l’été ou à l’automne. Les tempêtes peuvent déplacer les galets et les cailloutis, éliminant les algues et la faune sauf les espèces les plus résistantes. L’approche de l’été, avec des conditions plus stables, donne lieu à une nouvelle période de croissance, et des populations denses d’algues dominent sur le fond.

Lien vers la fiche du site EUNIS
Bibliographie

Connor, D.W., Allen, J.H., Golding, N., Howell, K.L. Lieberknecht, L.M., Northen, K.O. & Reker, J.B. 2004. The Marine Habitat Classification for Britain and Ireland. Version 04.05 (internet version: www.jncc.gov.uk/MarineHabitatClassification). Joint Nature Conservation Committee, Peterborough (Source)