Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Querco suberis - Sarothamnetum scoparii Dupont ex Géhu & Géhu-Franck 1975

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Fourré mésotrophile, mésoxérophile, acidiphile, d’arrière-dune sous climat thermo-atlantique littoral à faible déficit hydrique, apparaissant dans la juxtaposition caténale des végétations dunaires, entre le manteau bas à Cistus salviifolius et la pinède maritime à chêne-liège (Pino pinastri - Quercetum suberis).

Nom cité du syntaxon

Querco suberis - Sarothamnetum scoparii Dupont ex Géhu & Géhu-Franck 1975 (Beitr. Naturk. Forsch. Südwestdeutschl. 34 (4) : 80).

Synonymes

Ceinture arbustive à chêne-liège et Phillyrea angustifolia Dupont 1961 (Bull. Soc. Hist. Nat. Toulouse 96 : 261) nom. inval. (art. 3c) ; Ulici europaei - Quercetum suberis Géhu 1968 (Bull. Soc. Bot. N. France 22 : 10) et Géhu 1969 (Comp. Rend. Hebd. Séances Acad. Sci. 268, D : 1 075) nom. inval. (art. 2b, 7) p.p.

Type nomenclatural

Lectotypus nominis : rel. 3 du tab. 1 in Géhu & Géhu (1975, Beitr. Naturk. Forsch. Südwestdeutschl. 34 (4) : 81).

Physionomie

Fourré commençant bas côté mer puis s’élevant jusque 2 m de hauteur, ouvert à fermé (75-100 %), souvent dominé par des individus prostrés et anémomorphosés de Quercus suber.

Combinaison caractéristique d'espèces

Arbutus unedo, Cytisus scoparius subsp. s. (= Sarothamnus scoparius), Ulex europaeus subsp. e., Rubia peregrina subsp. p., Rubus ulmifolius, Quercus suber, Crataegus monogyna var. m, Lonicera periclymenum subsp. p.

Variations

- typicum, différencié négativement, sur substrat de trophie moyenne ;
- ericetosum scopariae Géhu & Géhu-Franck 1975 (Beitr. Naturk. Forsch. Südwestdeutschl. 34 (4) : 82), typifié par le rel. 9 (lectotypus nominis) du tab. 1 in Géhu & Géhu (1975, Beitr. Naturk. Forsch. Südwestdeutschl. 34 (4) : 81), différencié par Erica scoparia subsp. s. et Hypnum jutlandicum, des stations les plus oligotrophes, avec podzolisation du sol ;
- hederetosum helicis Géhu & Géhu-Franck 1975 (Beitr. Naturk. Forsch. Südwestdeutschl. 34 (4) : 82), typifié par le rel. 19 (lectotypus nominis) du tab. 1 in Géhu & Géhu (1975, Beitr. Naturk. Forsch. Südwestdeutschl. 34 (4) : 81), différencié par Hedera helix et Quercus robur, des stations les plus mésotrophes.

Synchorologie

- territoire d’observation : syntaxon thermo-atlantique décrit du littoral des Landes de Gascogne, entre le nord du Pays basque et le sud du bassin d’Arcachon (Dupont, 1961 ; Géhu, 1969 ; Géhu-Franck, 1974 ; Géhu & Géhu, 1975 ; Géhu & Géhu-Franck, 1983) ; cartographie in Géhu (1968 : 25, carte 27 p.p. ; 1969 : 1 074 p.p.), Géhu & Géhu-Franck (1983 : 352) et Géhu & Géhu (1975 : 91) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Bibliographie

de Foucault B., Lazare J.-J. & Bioret F., 2014. Contribution au prodrome des végétations de France : les Cytisetea scopario - striati Rivas-Mart. 1975. J. Bot. Soc. Bot. France, 64 : 69-90. (Source)

Bioret F. et al., 2011

Dupont P., 1961

Géhu J.-M. & Géhu J., 1975

Géhu J.-M. & Géhu-Franck J., 1983

Géhu J.-M., 1968, 1969, 1991

Géhu-Franck J., 1974.