Cyperetum flavescentis W. Koch ex Aichinger 1933

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Pelouse amphibie oligotrophile acidiphile des grèves d’étangs sablonneux à débris organiques humides en décomposition sous climat à tendance continentale-montagnarde : par exemple les relevés publiés par Braun-Blanquet & Moor (1935) s’échelonnent de 540 à 1 020 m d’altitude, ceux de Vives (1964) entre 800 et 1 000 m ; la pelouse vivace, elle-même amphibie, oligotrophile et plus ou moins turficole, est souvent riche en Carex serotina, C. panicea, Potentilla erecta…

Nom cité du syntaxon

Cyperetum flavescentis W. Koch ex Aichinger 1933 (Pflanzensoziol. 2 : 58), incl. Samolo valerandi - Cyperetum fusci Müll.-Stoll & W. Pietsch 1985 (Tuexenia 5 : 73) p.p.

Synonymes

Cyperetum flavescentis W. Koch 1926 (Jahrb. St-Gall Naturw. Ges. 61: 25) nom. inval. (art. 2b, 7) ; Cyperetum flavescenti - fusci G. Phil. 1968 (Veröff. Landest. Natursch. Landsch. Baden-Württ. 36 : 93) nom. illeg. (art. 22).

Type nomenclatural

Lectotypus nominis : rel. 4 du tab. 15 in Aichinger (1933, Pflanzensoziol. 2 : 59).

Physionomie

Pelouse ouverte à dense (50-90 %) selon la concurrence de la communauté vivace, surtout dominée par Cyperus flavescens ou C. fuscus et Juncus bufonius, d’optimum phénologique tardivernal à estival.

Combinaison caractéristique d'espèces

Centaurium pulchellum, Centunculus minimus, Cyperus flavescens, C. fuscus, Juncus bufonius subsp. b.

Variations

La communauté thérophytique du Samolo valerandi - Cyperetum fusci pourrait être interprétée comme une variation différenciée par Polygonum lapathifolium et peut-être Lythrum portula, dont le déterminisme serait à préciser (plus eutrophile -).
Thébaud et al. (2014 : 178) ajoutent une variation, le corrigioletosum litoralis Billy ex Thébaud, Roux, Bernard & Delcoigne 2014 [syn. : Cyperetum flavescenti - fusci corrigioletosum litoralis Billy 2002 (Bull. Soc. Bot. Centre‑Ouest, NS, n° sp. 22 : 76) nom. inval. (art. 3b)], typifié par le rel. G208 du tab. XXIII in Billy (2002, Bull. Soc. Bot. Centre‑Ouest, NS, n° sp. 22 : 189) désigné par Thébaud et al. (2014 : 178). Sous-association différenciée par le taxon éponyme, à distribution plutôt ouest‑européenne.

Synchorologie

- territoire d’observation : syntaxon décrit d’Europe occidentale montagnarde à centrale, parfois sub Cyperetum flavescenti - fusci ou Samolo valerandi - Cyperetum fusci (Koch, 1926 ; Aichinger, 1933 ; Braun-Blanquet & Moor, 1935 ; Moor, 1936, 1958 ; Pignatti, 1953 ; Oberdorfer, 1957, 1977 ; Vives, 1964 ; Braun-Blanquet, 1967 ; Philippi, 1968 ; Müller, 1974 ; Ninot et al., 2000), cité des Vosges par Malcuit (1929, haute vallée de la Lanterne) et du (haut -) Morvan par Robbe (1993) et Royer et al. (2006), d’Auvergne par Billy (2002), de Champagne par Thévenin et al. (2010) de Picardie (François & Hauguel, 2010) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Axes à développer

Compte tenu de la composante climatique de son écologie, on peut s’étonner de voir cité ce syntaxon du Midi français (Braun-Blanquet et al., 1952 ; Molinier & Tallon, 1949-50) ; pourtant la composante édaphique de cette écologie semble conforme ; pourrait-il s’agir d’un nouvel exemple de syntaxon relique de périodes plus froides comme cela a déjà été observé pour la flore (Braun-Blanquet, 1932 ; Molinier & Tallon, 1949-1950) ; qu’en est-il alors de la citation du Pays basque espagnol, entre 30 et 540 m d’altitude (Braun-Blanquet, 1967) -

Bibliographie

de Foucault B., 2013. Contribution au prodrome des végétations de France : les Isoëtetea velatae de Foucault 1988 et les Juncetea bufonii de Foucault 1988 ("Isoëto - Nanojuncetea bufonii") (Partie 2). J. Bot. Soc. Bot. France, 63 : 63-109. (Source)

 de Foucault B., 2016. Errata et compléments à propos du Prodrome des végétations de France, troisième note. J. Bot. Soc. Bot. France, 75 : 53-61. (Source)

Aichinger E., 1933

Billy F., 2002

Braun-Blanquet J. & Moor M., 1935

Braun-Blanquet J. et al., 1952

Braun-Blanquet J., 1932, 1967

François R. & Hauguel J.-C., 2010

Koch W., 1926

Malcuit G., 1929

Molinier R. & Tallon G., 1950

Moor M., 1936, 1958

Müller Th., 1974

Ninot J.M et al., 2000

Oberdorfer E., 1957, 1977

Philippi G., 1968

Pignatti S., 1953

Robbe G., 1993

Royer J.-M. et al., 2006

Thébaud G., Roux C., Bernard Ch.‑E. & Delcoigne A., 2014. Guide d’identification des végétations du nord du Massif central. Presses Universitaires Blaise Pascal, Clermont‑Ferrand, 274 p.

Thévenin S. et al., 2010

Vives J., 1964.