Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Lemno minusculae - Azolletum filiculoidis Felzines & Loiseau 1991

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Association mésothermophile, héliophile à hémisciaphile, des eaux claires sur fond sablo-vaseux, à réchauffement lent, de profondeur faible (0,1-0,8 m) ; neutrophile, mésotrophile à eutrophile. Occupe les petites pièces d'eau (annexes des cours d'eau, fossés des marais, canaux).

Nom cité du syntaxon

Lemno minusculae - Azolletum filiculoidis Felzines & Loiseau 1991 (Monde Pl. 441 : 6).

Synonymes

Corresp. : Lemnetum trisulcae lemnetosum minutae Wolff, Diekjobst & Schwarzer 1994 (Tuexenia 14: 351) (holotypus : rel. 88, tab. 2 h.t.) ; Lemnetum gibbae lemnetosum minutae Wolff, Diekjobst & Schwarzer 1994 (Tuexenia 14: 349) (holotypus : rel. 1, tab. 2 h.t. in Wolff, Diekjobst & Schwarzer, 1994).
Proposition : Azollo filiculoidis - Lemnetum minutae Felzines & Loiseau 1991, nom. invers. propos. et nom. mut. propos. hoc loco. La réalisation du tableau synthétique de la classe montre la nécessité d'une inversion car Lemna minuta est prédominante et Azolla filiculoides inconstante et de présence assez faible. L'inversion faite par Wolff et al., 1994 est illégitime car elle n'a pas été proposée à la Commission de nomenclature (art. 42). De plus, pour Lemna, l'épithète minuscula est illégitime car postérieure à minuta.

Type nomenclatural

Holotypus : col. 4 (Rel. 859), tab. p. 8 in Felzines & Loiseau 1991 (Monde Pl., 1991, 441 : 8). La désignation du lectotype faite par Wolff et al., 1994 est illégitime.

Physionomie

Voile de pleustophytes à développement vernal dominé par Lemna minor et Lemna minuta, où s'installent plus tardivement Azolla filiculoides qui peut devenir dominante ensuite et, assez fréquemment, Spirodela polyrhiza.

Combinaison caractéristique d'espèces

Lemna minuta, Azolla filiculoides.

Variations

Lemna minuta, d'origine américaine, s'est naturalisée depuis 1950 en Europe occidentale (Landolt, 1979) et intégrée dans plusieurs associations des Lemnetalia où elle est différentielle de sous-ass. et de variantes. Lorsqu'elle devient dominante, les groupements sont inclus dans l'association. Il est superflu de créer un syntaxon nouveau pour les gr. dominés par Lemna minuta et dépourvus d'Azolla filiculoides, comme il peut s'en constituer au début de la phase invasive.
Wolff, Diekjobst & Schwarzer, 1994 (Tuexenia 14: 350) ont distingué :
- typicum, toujours dépourvu d'Azolla filiculoides, qui correspond à un gr. pionnier et spirodeletosum polyrhizae. Ces sousass. sont incluses dans l'ass.
- lemnetosum gibbae (holotypus : rel. 43, tab. 2 h.t., partie 2) et lemnetosum turioniferae (holotypus : rel. 76, tab. 2 h.t., partie 3) qui sont considérés ici comme des variantes.

Synchorologie

Distribution atlantico-européenne et centro-européenne ; extension. En France, ass. observée surtout dans les grandes vallées (Loire, Rhin, Rhône), avec ou sans Azolla filiculoides ; en extension.
Bourgogne [Nièvre : vallées de la Loire et de l'Allier (Felzines & Loiseau, 1991)] ; Bretagne [Morbihan : étang de Noyalo (Rivière, 2007)] ; Centre [Cher : vallées de la Loire et de l'Allier (Felzines & Loiseau, 1991) ; vallée du Cher (Bodin, com. pers., 2011)] ; Champagne-Ardenne [Ardennes : marais de Buzancy (Thévenin et al., 2010 : 50)] ; Lorraine [Moselle : canal de Jouy près de Metz (Muller, 2006)] ; Nord-Pas-de-Calais (Toussaint et al., 2003 sub Lemno minoris - Spirodeletum polyrhizae
(p.min.p.) et Lemnetum gibbae (p.p.) ; vallée de la Lys, estuaire de la Slack (Julve, 2009)] ; Rhône-Alpes [Isère : réserve de la Platière (DOCOB) ; Loire : plaine du Forez, Roannais, annexes de la Loire (Guillerme & Galtier, com. pers., 2012)].
Lemna minuta est aussi notée envahissante dans plusieurs régions : Bretagne (Quéré et al., 2011); Lorraine [Moselle : région de Château-Salins ; Meurthe-et-Moselle : Novéant-sur-Moselle, étangs de la forêt de la Reine (Vernier, 2006)] ; Île-de-France, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur (vallée du Rhône et Camargue) (Coquand, 2002) ; Basse-Normandie (Zambettakis & Magnanon, 2008) ; Picardie (Simon, 1991 ; François, 2004) ; Pays de la Loire (Dortel et al., 2010) ; Poitou-Charentes (Denis, 2007).

Bibliographie

Felzines J.-C., 2012. Contribution au prodrome des végétations de France : les Lemnetea minoris Tüxen ex O. Bolòs & Masclans 1955. J. Bot. Soc. Bot. France, 59 : 189-240. (Source)

Coquand P., 2002

Denis G., 2007

Document d’objectifs Île de la Platière – Mise à jour 2008

Dortel F. et al., 2010

Felzines J.-C. & Loiseau J.-E., 1991

INPN : http://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/105433.

Julve P., 2009

Landolt E., 1979, 1999

Muller S., 2006

Quéré E. et al., 2011

Simon M., 1991

Thévenin S. et al., 2010

Toussaint B. et al., 2003

Vernier F., 2006

Wolff P. et al., 1994

Zambettakis C. & Magnanon S., 2008