Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Eleocharitetum multicaulis Allorge ex Tüxen 1937

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Gazon amphibie de niveau bas à moyen, sur substrat plus ou moins organique.

Nom cité du syntaxon

Eleocharitetum multicaulis Allorge ex Tüxen 1937 (Mitt. Flor.-soz. Arbeitsgem. Niedersächsen 3 : 44).

Synonymes

Association à Heleocharis multicaulis et Carex rostrata Allorge 1922 (Les associations végétales… : 109) p.p. ; Heleocharetum multicaulis Allorge & Gaume 1925 (Bull. Soc. Bot. France 72, session en Sologne : 15) nom. inval. (art. 2b, 7) ; prairie à Heleocharis multicaulis Rallet 1935 (Bull. Soc. Sci. Nat. Ouest, 5e série, 5 : 126) nom. inval. (art. 3c).

Type nomenclatural

Lectotypus nominis : rel. 13 du tab. 10 in Dierssen 1973 (Die Vegetation des Gildehauser Venns h.t.).

Physionomie

Gazon en brosse formé par les tiges dressées à inclinées d’E. multicaulis, surtout bien développé au niveau des mares à bords peu déclives, où les ceintures se différencient bien, en contact supérieur avec des landes et des prairies turficoles, inférieur avec le Potamo polygonifolii - Scirpetum fluitantis ou l’Hyperico elodis - Potametum oblongi.

Combinaison caractéristique d'espèces

Eleocharis multicaulis, Ranunculus flammula var. f., Juncus bulbosus.

Variations

- typicum (Dierssen 1973, Die Vegetation des Gildehauser Venns : légende du tab. 10), typifié par le type de l’association, différencié négativement ;
- potametosum polygonifolii Tüxen 1937 (Mitt. Flor.-soz. Arbeitsgem. Niedersächsen 3 : 44) [hypericetosum elodis Dierssen 1973 (Die Vegetation des Gildehauser Venns : légende du tab. 10) nom. illeg. (art. 22)], typifié par le rel. 16 (neotypus nominis) du tab. 10 in Dierssen 1973 (Die Vegetation des Gildehauser Venns h.t.), différencié par Hypericum elodes, Eleogiton fluitans, Potamogeton polygonifolius, correspondant à des situations mésotrophes et inondées ;
- sphagnetosum auriculati Dierssen 1973 (Die Vegetation des Gildehauser Venns : légende du tab. 10), typifié par le rel. 1 (lectotypus nominis) du tab. 10 in Dierssen 1973 (Die Vegetation des Gildehauser Venns h.t.), à Sphagnum auriculatum et S. cuspidatum, lié à des situations très oligotrophes et plus tourbeuses.
Le cirsietosum dissecti décrit par Clément & Touffet (1983) se rattache plutôt au Deschampsio setaceae - Agrostietum caninae (Lemée 1937) de Foucault 1980.

Synchorologie

- territoire d’observation : association de répartition thermo- à Nord- et subatlantique (Dierssen, 1975 ; Schaminée, 1988 ; cartographie in Dierssen, 1975 : 145) ; en France, surtout connue du sud-ouest (Vanden Berghen, 1969), du Centre (Allorge & Gaume, 1925 ; Gaume, 1925 ; Rallet, 1935 ; Géhu & de Foucault, 1988 ; Lahondère, 1994 ; Perrinet & Clément, 1995) et de l’Ouest au Nord-Ouest et au Nord (Allorge, 1922 ; Lemée, 1937 ; Géhu, 1964 ; Wattez & Géhu, 1982 ; Clément et al. 1982 ; Clément & Touffet, 1983 ; Wattez, 1985 ; Szmeja & Clément 1990), ponctuellement jusqu’au Morvan (Royer et al., 2006) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Bibliographie

de Foucault B., 2010. Contribution au prodrome des végétations de France : les Littorelletea uniflorae Braun-Blanq. & Tüxen ex Westhoff, Dijk & Passchier & Sissingh 1946. J. Bot. Soc. Bot. France, 52 : 43-78. (Source)

Allorge P. & Gaume R., 1925

Allorge P., 1922

Clément B. & Touffet J., 1983

Clément B. et al., 1982

Dierssen K., 1973, 1975

Gaume R., 1925

Géhu J.-M. & de Foucault B., 1988

Géhu J.-M., 1964

Lahondère C., 1994

Lemée G., 1937

Perrinet M. & Clément B., 1995

Rallet L., 1935

Royer J.-M. et al., 2006

Schaminée J.H.J., 1988

Szmeja M. & Clément B., 1990

Tüxen R., 1937

Vanden Berghen C., 1969

Wattez J.-R. & Géhu J.-M., 1982.

Wattez J.-R., 1985