Luzulo sylvaticae - Calamagrostietum arundinaceae Michalet & Philippe ex Thébaud, Roux, Bernard & Delcoigne 2014

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Mégaphorbiaie mésophile à mésothermophile acidiphile de montagne volcanique atlantique, surtout entre 1 500 et 1 760 m d’altitude.

Nom cité du syntaxon

Luzulo sylvaticae - Calamagrostietum arundinaceae Michalet & Philippe ex Thébaud, Roux, Bernard & Delcoigne 2014 (Guide d'identification... : 209).

Synonymes

Luzulo sylvaticae - Calamagrostietum arundinaceae Michalet & Philippe 1994 nom. inval. (art. 5) ; Luzulo sylvaticae - Calamagrostietum arundinaceae Michalet & Philippe 1994 in B. Foucault & Corriol 2013 nom. inval. (art. 3i).

Type nomenclatural

Lectotypus nominis : rel. 25 du tab. 3 in Michalet & Philippe 1994 (Colloq. Phytosociol. XXII : 415).

Physionomie

Mégaphorbiaie très dense (95 % au moins de recouvrement), souvent dominée par Euphorbia hyberna, Astrantia major, Geranium sylvaticum, Calamagrostis arundinacea ; optimum estival.

Combinaison caractéristique d'espèces

Calamagrostis arundinacea, Astrantia major, Knautia balsatica, Euphorbia hyberna, Gentiana lutea subsp. l., Geranium sylvaticum subsp. s., Luzula sylvatica, Rumex arifolius, Lilium martagon, Mutellina purpurea subsp. p., Pedicularis foliosa, Trollius europaeus subsp. e., Polygonum bistorta subsp. b., Ranunculus platanifolius.

Variations

- typicum Michalet & Philippe ex Thébaud, Roux, Bernard & Delcoigne 2014 [syn. : adenostyletosum alliariae Michalet & Philippe 1994 nom. inval. (art. 5)], différencié par le taxon éponyme, Allium victoriale, Angelica sylvestris s.l., mésophile, étant lié aux ubacs du subalpin inférieur ;
- festucetosum paniculatae Michalet & Philippe 1994 (Colloq. Phytosociol. XXII : 414), typifié par le rel. 20 (lectotypus nominis) du tab. 3 in Michalet & Philippe 1994 (Colloq. Phytosociol. XXII : 415), différencié par Festuca paniculata subsp. spadicea, Senecio doronicum, Ranunculus tuberosus, Campanula glomerata, C. lanceolata, plus thermophile, étant lié aux versants ouest et sud-ouest du subalpin supérieur.

Synchorologie

- territoire d’observation : décrit seulement des monts Dore jusqu’à présent (Michalet & Philippe, 1994) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Axes à développer

Étude en dehors du massif de description à développer.

Bibliographie

de Foucault B. & Corriol G., 2013. Contribution au prodrome des végétations de France : les Mulgedio alpini – Aconitetea variegati Hadač & Klika ex Klika 1948. J. Bot. Soc. Bot. France, 61 : 49-87. (Source)

 de Foucault B., 2016. Errata et compléments à propos du Prodrome des végétations de France, troisième note. J. Bot. Soc. Bot. France, 75 : 53-61. (Source)

Thébaud G., Roux C., Bernard Ch.‑E. & Delcoigne A., 2014. Guide d’identification des végétations du nord du Massif central. Presses Universitaires Blaise Pascal, Clermont‑Ferrand, 274 p. (Source)

Michalet R. & Philippe Th., 1994.