Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Ludwigio palustris - Lindernietum procumbentis Felzines, Loiseau & Portal 2002

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Pelouse thérophytique de bas niveau topographique à caractère thermophile des rives limoneuses et sablonneuses de dépressions inondables du lit majeur de fleuves et rivières.

Nom cité du syntaxon

Ludwigio palustris - Lindernietum procumbentis Felzines, Loiseau & Portal 2002 (Monde Pl. 476 : 27).

Type nomenclatural

Rel. 3 du tab. 1 in Felzines et al. (2002, Monde Pl. 476 : 27).

Physionomie

Pelouse ouverte à presque fermée (60-90 %), souvent à coefficients élevés de Ludwigia palustris, secondairement de Lindernia palustris et des petits Cyperus annuels, d’optimum tardi-estival à automnal.

Combinaison caractéristique d'espèces

Lindernia palustris (= L. procumbens), Ludwigia palustris, Eleocharis ovata, Cyperus fuscus, Polygonum hydropiper.

Variations

- typicum, différencié négativement, sur substrats fins ;
- pycreetosum flavescentis Felzines, Loiseau & Portal 2002 (Monde Pl. 476 : 28), typifié par le rel. 1 (lectotypus nominis) du tab. 1 in Felzines et al. (2002, Monde Pl. 476 : 27), différencié par Cyperus flavescens (= Pycreus flavescens) et Eleocharis acicularis, sur substrat un peu plus grossier et tassé.

Synchorologie

- territoire d’observation : syntaxon décrit de la vallée de la Dordogne quercynoise (Felzines et al., 2002) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Bibliographie

de Foucault B., 2013. Contribution au prodrome des végétations de France : les Isoëtetea velatae de Foucault 1988 et les Juncetea bufonii de Foucault 1988 ("Isoëto - Nanojuncetea bufonii") (Partie 2). J. Bot. Soc. Bot. France, 63 : 63-109. (Source)

Felzines J.-C. et al., 2002.