Heliotropio supini - Heleochloetum schoenoidis Rivas Goday 1956

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Pelouse subhalonitrophile ouest-méditerranéenne de lagunes salées à végétation vivace ouverte sur substrat argileux fortement tassé.

Nom cité du syntaxon

Heliotropio supini - Heleochloetum schoenoidis Rivas Goday 1956 (Anal. Inst. Bot. Cavanilles 13 : 371).

Synonymes

Crypsietum schoenoidis heliotropietosum supini Paradis 1992 (Monde Pl. 444 : 18).

Type nomenclatural

Lectotypus nominis : rel. 3 du tab. 14 in Rivas Goday (1956, Anal. Inst. Bot. Cavanilles 13 : 372).

Physionomie

Pelouse ouverte d’optimum tardivernal.

Combinaison caractéristique d'espèces

Crypsis schoenoides (= Heleochloa schoenoides), C. aculeata, Heliotropium supinum, Hordeum marinum, Xanthium strumarium.

Variations

Rivas Goday (1956) décrit deux sous-associations dont la synécologie différentielle est mal précisée :
- typicum, différenciée négativement ;
- eragrostietosum barrelieri Rivas Goday 1956 (Anal. Inst. Bot. Cavanilles 13 : 373), typifié par le rel. 2 (lectotypus nominis) du tab. 16 in Rivas Goday (1956, Anal. Inst. Bot. Cavanilles 13 : 374), différencié par le taxon éponyme et Juncus bufonius subsp. b.

Synchorologie

- territoire d’observation : syntaxon décrit de lagunes du centre de la péninsule Ibérique, vers 540 m d’altitude (Rivas Goday, 1956, 1970), et retrouvé sur le littoral corse (Paradis, 1992 ; Paradis & Lorenzoni, 1994 ; Paradis & Pozzo di Borgo, 2000) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Bibliographie

de Foucault B., 2013. Contribution au prodrome des végétations de France : les Isoëtetea velatae de Foucault 1988 et les Juncetea bufonii de Foucault 1988 ("Isoëto - Nanojuncetea bufonii") (Partie 2). J. Bot. Soc. Bot. France, 63 : 63-109. (Source)

Paradis G, 1992

Paradis G. & Lorenzoni C., 1994

Paradis G. & Pozzo di Borgo L., 2000

Rivas Goday S., 1956, 1970.