Potentillo anserinae - Festucetum arundinaceae Nordh. 1940

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Prairie oligohalophile nord-atlantique de fauche de niveau topographique moyen.

Nom cité du syntaxon

Potentillo anserinae - Festucetum arundinaceae Nordh. 1940 (Bergens Mus. Arb. 2: 102).

Synonymes

Lolium perenne - Matricaria suaveolens - Ass. Subass. v. Festuca arundinacea Tüxen 1937 (Mitt. Flor.-soz.
Arbeitsgem. Niedersächsen
3: 25).

Type nomenclatural

Rel. 7 du tab. 8 in Krisch (1974, Feddes Repert. 85 (1-2): 144) désigné par Jansen in Dengler et al. (2003, Feddes Repert. 114 (7-8): 611).

Physionomie

Prairie dense à fermée (75-100 %), élevée, de biomasse importante, mais assez pauvre en espèces, surtout dominée par Festuca arundinacea, Potentilla anserina, Trifolium fragiferum, Elytrigia repens et Agrostis stolonifera ; optimum plutôt estival.

Combinaison caractéristique d'espèces

Festuca arundinacea subsp. a., F. rubra subsp. litoralis, Leontodon autumnalis, Potentilla anserina, Cirsium arvense.

Variations

- ranunculetosum acris Krisch 1974 (Feddes Repert. 85 (1-2): 146, = typicum), différencié par des taxons glycophiles : Ranunculus acris subsp. a., R. repens subsp. r., Silene flos-cuculi subsp. f., Poa trivialis subsp. t., Centaurea gr. jacea..., des substrats les moins salés ;
- asteretosum tripolii Krisch 1974 (Feddes Repert. 85 (1-2): 143), typifié par le rel. 4 du tab. 8 in Krisch (1974, Feddes Repert. 85 (1-2): 144), différencié par le taxon éponyme, Triglochin maritimum, Glaux maritima, Juncus gerardi, Plantago maritima subsp. m., des substrats les plus salés.

Synchorologie

- territoire d’observation : décrit des côtes de l’Europe du Nord (Nordhagen, 1940 ; Tüxen, 1937, 1955 ; Passarge, 1964 ; Krisch, 1974 ; Lienenbecker, 1974…), mais peu connu en France et seulement des côtes de la Manche orientale (Julve, 1989) ; on peut émettre de sérieux doutes sur le rattachement à ce syntaxon de prairies continentales à Festuca arundinacea - Potentilla anserina dépourvues de taxons subhalophiles (Moor, 1958 ; Oberdorfer, 1957 ; Zoller, 1974) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : il est difficile de se représenter le contenu floristique de ce syntaxon sur les côtes norvégiennes car les données laissées par Nordhagen sont peu précises, mais il pourrait être différent et à affinités plus boréo-atlantiques que les formes plus méridionales.

Bibliographie

de Foucault B. & Catteau E., 2012. Contribution au prodrome des végétations de France : les Agrostietea stoloniferae Oberd. 1983. J. Bot. Soc. Bot. France, 59 : 5-131. (Source)

Dengler J., Berg C., Eisenberg M., Isermann M., Jansen F., Koska I., Löbel S., Manthey M., Päzolt J., Spangenberg A. & Timmermann T., 2003. New descriptions and typifications of syntaxa within the project ‘Plant comminities of Mecklenburg-Vorpommern and their vulnerabily’, part I. Feddes Repert. 114 (7-8) : 587-631.

Julve Ph., 1989

Krisch H., 1974

Lienenbecker H., 1974

Moor M., 1958

Nordhagen R., 1940

Oberdorfer E., 1957

Passarge H., 1964

Tüxen R., 1937, 1955

Zoller H., 1974.