Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Trollio europaei - Cirsietum salisburgensis (Kuhn 1937) Oberd. 1957

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Prairie de fauche hygrophile, mésotrophile, acidicline à basiphile, de vallée de montagne continentale.

Nom cité du syntaxon

Trollio europaei - Cirsietum salisburgensis (Kuhn 1937) Oberd. 1957 (Pflanzensoziol. 10: 196).

Synonymes

Cirsietum rivularis Nowinski 1927 (Bull. Soc. Pol. Nat. Kopernik: 501) nom. inval. (art. 2b, 7) ; corresp. syntax. : Cirsium oleraceum - Valeriana dioica Ass. cirsietosum rivularis Subass. Kuhn 1937 (Die Pflanzengesellschaften im Neckargebiet…: 226).

Type nomenclatural

Neotypus nominis : rel. 22 du tab. 26 in Gallandat (1982, Mat. Levé Géobot. Suisse 58 : 272).

Physionomie

Prairie toujours dense, assez richement colorée par la floraison des dicotylédones qui se succèdent du début du printemps (Fritillaria meleagris, Caltha palustris…) jusqu’à l’été (Cirsium rivulare, Geum rivale…) ; illustrations in Gallandat (1982 : 112, 113, 119, 120).

Combinaison caractéristique d'espèces

Caltha palustris subsp. p., Cirsium rivulare (= C. salisburgensis), C. oleraceum, Geum rivale, Polygonum bistorta subsp. b., Sanguisorba officinalis, Deschampsia cespitosa subsp. c., Trollius europaeus subsp. e.

Variations

- fritillarietosum meleagridis Gallandat 1982 (Mat. Levé Géobot. Suisse 58 : 111, = typicum), différencié par le taxon éponyme, Carex disticha, Ranunculus repens subsp. r., lié aux bords de rivière en dessous de 900 m ;
- caricetosum paniculatae Gallandat 1982 (Mat. Levé Géobot. Suisse 58 : 117), typifié par le rel. 13 (lectotypus nominis) du tab. 28 in Gallandat (1982, Mat. Levé Géobot. Suisse 58 : 280), différencié par Carex paniculata, C. acutiformis, C. gracilis, lié aux bords de rivière au-dessus de 900 m ;
- potentilletosum erectae Gallandat 1982 (Mat. Levé Géobot. Suisse 58 : 115, ‘…erecti’ art. 41b), typifié par le rel. 14 (lectotypus nominis) du tab. 27 in Gallandat (1982, Mat. Levé Géobot. Suisse 58 : 276), différencié par la Potentille éponyme, Galium uliginosum et, selon les variantes, Viola palustris, Carex echinata d’un côté, Swertia perennis, Carex flava, C. davalliana d’un autre, correspondant à des formes plus oligotrophiles sur substrats plus ou moins tourbeux ;
- colchicetosum autumnalis Gallandat 1982 (Mat. Levé Géobot. Suisse 58 : 122), typifié par le rel. 3 (lectotypus nominis) du tab. 29 in Gallandat (1982, Mat. Levé Géobot. Suisse 58 : 284), différencié par Colchicum autumnale et divers taxons des Arrhenatheretea elatioris, des niveaux topographiques supérieurs, sous celui des prairies mésophiles ;
- cynosuretosum cristati Vuillemenot in Ferrez et al. 2011 (Nouv. Arch. Flore Jurass. N.-E. France, NS, 1 : 61), typifié par le rel. in Ferrez et al. (2011, Nouv. Arch. Flore Jurass. N.-E. France, NS, 1 : 208), dont les taxons et l’écologie différentiels par rapport aux variations précédentes ne sont pas clairement énoncés.

Synchorologie

- territoire d’observation : décrit du sud-ouest de l’Allemagne, Pologne et Suisse (Nowinski, 1927 ; Kuhn, 1937 ; Oberdorfer, 1957 ; Moor, 1958), bien étudié dans le Jura franco-suisse entre 800 et 1 400 m par Gallandat (1982) et cité par de Foucault (1999b) et Ferrez et al. (2011) ; à préciser en Catalogne franco-espagnole où le Cirsietum rivularis Nowinski 1927 est indiqué sous une variation chaerophylletosum hirsuti par Carreras & Vigo (1984) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Bibliographie

de Foucault B. & Catteau E., 2012. Contribution au prodrome des végétations de France : les Agrostietea stoloniferae Oberd. 1983. J. Bot. Soc. Bot. France, 59 : 5-131. (Source)

Carreras J. & Vigo J., 1984

de Foucault B., 1999b

Ferrez Y. et al., 2011

Gallandat, J.-D., 1982

Kuhn K., 1937

Moor M., 1958

Nowinski M., 1927

Oberdorfer E., 1957.