Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Nitelletum flexilis Corill. 1957

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Association pionnière à développement surtout estival des eaux stagnantes ou courantes, faiblement acides à neutres, oligo-mésotrophes, parfois méso-eutrophes dans les eaux courantes ; s'installe dans des conditions d'éclairement et à des profondeurs variables (0,5-10 m) ainsi que dans des eaux froides, sur substrat sablonneux, peu vaseux.

Nom cité du syntaxon

Nitelletum flexilis Corill. 1957 (Charophycées de France et d'Europe occidentale : 385). Incl. : Eleocharito ('Heleochareto') - Nitelletum flexilis W. Krause 1969 (Arch. Hydrobiol. Suppl. 35 (2): 237) ; Nitello - Vaucherietum dichotomae Krausch 1964 (Limnologica 2 (2): 165-167).

Type nomenclatural

Typus nominis in Felzines & Lambert 2012 : rel. 3, tab. p. 385 in Corillon, 1957 (Charophycées de France et d'Europe occidentale : 385).

Physionomie

Herbier (20-50 cm de haut) peuplant des masses d'eau de toutes dimensions, parfois sur de grandes étendues (sous forme de longues touffes pérennantes dans les cours d'eau sous climat atlantique) ; monospécifique ou paucispécifique avec d'autres Characeae ou avec Fontinalis antipyretica, Vaucheria dichotoma en eau profonde. Il forme la strate inférieure de potamaies à feuilles nageantes ou des myriophyllaies et sur les bordures ; peut entrer en contact avec des groupements des Littorelletea ; dans les petites pièces d'eau, se maintient sous les groupements des Lemnetea.

Combinaison caractéristique d'espèces

Nitella flexilis (L.) C. Agardh, Chara globularis Thuill.

Variations

- variante à Eleocharis acicularis ; corresp. : Eleocharito ('Heleochareto') - Nitelletum flexilis W. Krause 1969 (Arch. Hydrobiol. Suppl. 35 (2): 237).
- variante à Ranunculus circinatus ; corresp. : Nitelletum flexilis ranunculetosum circinati Doll 1983 (Gleditschia 10: 256) ; holotypus : rel. 56, tab. 5 in Doll, 1983 (Gleditschia 10: 255).
- variante à Vaucheria dichotoma ; corresp. : Nitello - Vaucherietum dichotomae Krausch 1964 (Limnologica, Berlin 2 (2): 165-167), non Nitello - Vaucherietum dichotomae W. Krause 1969 qui est un homonyme (art. 31).
Cette variante représente la plus profonde des végétations macrophytiques (8-20 m, Krausch 1964a), sur gyttja calcarifère gris clair à épais noir avec une variante à bryophytes (Platyhypnidium rusciforme et Fontinalis antipyretica). Connue seulement de la vallée du Rhin en Allemagne. Elle se distingue du Nitello - Vaucherietum dichotomae sensu W. Krause 1969 considéré ici comme une variante du Nitelletum opacae (cf. F18-15).

Synchorologie

Distribution atlantique (notamment dans les eaux courantes) à subatlantique, planitiaire à montagnarde.
Alsace [Sundgau (Schaefer-Guignier, 1994)] ; Aquitaine [Gironde (Lambert, obs. pers., 2011)] ; Bourgogne (Felzines, 1982a ; Royer et al., 2006) ; Bretagne [Finistère (Corillion, 1957)] ; Centre [Cher : Neuvy-le-Barrois, Neuilly-en-Sancerre (Felzines, 1982a)] ; Champagne-Ardenne [Champagne humide (Royer et al., 2006)] ; Franche-Comté [Bresse comtoise, sud des Vosges (Schaefer-Guignier, 1994)] ; Nord-Pas-de-Calais (Guerlesquin & Mériaux, 1983)] ; Pays de la Loire [Mayenne (Corillion, 1953c, 1957)] ; Picardie [Oise : Sacy-le-Grand (Catteau, CBN Bailleul, com. pers., 2011)].

Bibliographie

Felzines J.-C. & Lambert E., 2012. Contribution au prodrome des végétations de France : les Charetea fragilis Fukarek 1961. J. Bot. Soc. Bot. France, 59 : 133-188. (Source)

 Felzines J.-C. & Lambert E., 2016. Contribution au prodrome des végétations de France : modification de la structure syntaxinomique des Charetea et compléments. J. Bot. Soc. Bot. France, 74 : 41-55. (Source)

Arendt K. et al., 2004

Capblancq J., 1973. Phytobenthos et productivité primaire d’un lac de haute montagne dans les Pyrénées centrales. Annales de Limnologie ‑ International Journal of Limnology, 9 (3) : 193‑230.

Corillion R., 1953c, 1957

Felzines J.-C., 1982a

Fernez T. & Causse G., 2015. Synopsis phytosociologique des groupements végétaux d’Île‑de‑France. Version 1 ‑ avril 2015. Conservatoire botanique national du Bassin parisien ‑ Muséum national d’Histoire naturelle, délégation Île‑de‑France, Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie Île‑de‑France. 89 p.

Guerlesquin M. & Mériaux J.-L., 1983

Krausch H.D., 1964a

Krause W., 1969

Royer J.-M. et al., 2006

Schaefer-Guignier O., 1994.