Tolypelletum glomeratae Corill. 1957

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Association héliophile vernale des eaux basiques (pH 7-8) douces à oligohalines (salinité : 0,5-3 g/L), mésotrophes à méso-eutrophes, stagnantes à faiblement courantes (rare), peu profondes (0,10-1,50 m), se développant dans des milieux temporaires à assèchement estival (mares, fossés, vasques, dépendances de marais saumâtres), plus rarement en eau permanente, sur un substrat calcarifère ou sablonneux-calcarifère, parfois recouvert de vase faiblement salée.

Nom cité du syntaxon

Tolypelletum glomeratae Corill. 1957 (Charophycées de France et d'Europe occidentale : 374). Incl. : Tolypelletum littoreae Corill. 1957 (Charophycées de France et d'Europe occidentale : 376) ; nom original : Tolypelletum glomeratae littoreae ; Charo - Tolypelletum glomeratae Corill. 1950 (C.R. Acad. Sci. Paris 230 : 123-124) ; nom original : Chareto - Tolypelletum glomeratae. Ce syntaxon est considéré ici comme une sous-ass.

Synonymes

Incl. : -. Tolypelletum littoreae Corill. 1957 (Charophycées de France et d'Europe occidentale : 376) ; nom original : Tolypelletum glomeratae littoreae ; Charo - Tolypelletum glomeratae Corill. 1950 (C.R. Acad. Sci. Paris 230 : 123-124) ; nom original : Chareto - Tolypelletum glomeratae. Ce syntaxon est considéré ici comme une sous-ass.

Type nomenclatural

Typus nominis in Felzines & Lambert 2012 : rel. 1, p. 374 in Corillion, 1957 (Charophycées de France et d'Europe occidentale : 374).

Physionomie

Gazon dense (5-25 cm de haut) parfois incrusté (vert-sombre dans la forme littorea de T. glomerata). Monospécifique le plus souvent, il peut être transgressé par des espèces des Ruppietea (Ruppia maritima, Althenia filiformis, Zostera nana, Ranunculus baudotii) dans les marais littoraux atteints par les eaux des plus hautes marées où se développe la forme littorea.

Combinaison caractéristique d'espèces

Tolypella glomerata (Desv.) Leonh.

Variations

- typicum.
- althenietosum filiformis (Corill. 1957) subass. nov., stat. nov. (art. 27c, 51, Rec. 46H). Corresp. : Tolypelletum littoreae Corill. 1957 (incl. ass. à Tolypella glomerata f. littorea-althenia filiformis-Ruppia maritima Corill. 1957, nom. illeg. (art. 34c)) (Charophycées de France et d'Europe occidentale : 376). D./typicum : Tolypella glomerata f. littorea Hy, Ruppia maritima, Althenia filiformis, Ranunculus baudotii. Typus nominis in Felzines & Lambert 2012 : rel. 2, tab. 2 de l'ass. à Tolypella glomerata f. littorea-althenia filiformis-Ruppia maritima in Corillion, 1957 (Charophycées de France et d'Europe occidentale : 376).
- charetosum hispidae (Corill. 1950) subass. nov., stat. nov. (art. 27c, 51, Rec. 46H). Corresp. : Charo - Tolypelletum glomeratae Corill. 1950 (C.R. Acad. Sci. Paris 230 : 123-124) Syn. : Nitello syncarpae -. Tolypelletum nidificae var. glomeratae (W. Krause 1969) Julve 2004, nom. ined. Typus nominis in Felzines & Lambert 2012 : rel. 2, p. 123 in Corillion, 1950b (C.R. Acad. Sci. Paris 230).
D./typicum : plusieurs espèces de Chara (Chara hispida, C.pedunculata, C. globularis, C. aspera, C. vulgaris, parfois C. canescens).

Synchorologie

Bretagne [Finistère : baie d'Audierne (Corillion,1975)] ; Corse [Corse-du-Sud (Lorenzoni & Paradis, 1997; Paradis et al., 2009) ; Haute-Corse : Barcaggio (Astère in Paradis et al., 2009)] ; Île-de-Fance [(Fernez & Causse, 2015), Val d’Oise (Lambert, com. pers., 2011)] ; Nord-Pas-de-Calais [Nord (Mériaux, 1979), Pas-de-Calais : mollières de Berck (Guerlesquin & Wattez, 1979)] ; Normandie (Corbière, 1893) ; Pays de la Loire [Loire-Atlantique (Corillion, 1975) ; Guérande (Le Bail, com. pers., 2010) ; marais de Noirmoutier (Desmots, Le Bail, com. pers., 2010) ; Mayenne (Courcelle, 1942) ; Vendée : Olonne (Corillion, 1975), Les Sables d’Olonne, Lambert et Desmots, obs. pers., 2012)] ; Picardie [Somme (Guerlesquin & Wattez, 1974, 1979)] ; Poitou‑Charentes [Vienne : réserve nationale du Pinail (Sellier & Lambert, 2013)] ; Provence-Alpes-Côte d'Azur [Bouches du Rhône (Corillion & Guerlesquin 1959a), Tour du Valat (Cohez et al., 2011), étang Redon à la Tour du Valat (Mouronval, com. pers., 2011)].

Axes à développer

À rechercher en Charente-Maritime (où Lloyd, 1897 citait plusieurs localités de Tolypella glomerata), en Aquitaine et aussi dans l'est de la France (Bresse, Alsace) car la sous-ass. charetosum hispidae est présente dans la plaine rhénane allemande (Krause, 1969 : 232 ; Krause & Lang in Oberdorfer, 1977).

Bibliographie

Felzines J.-C. & Lambert E., 2012. Contribution au prodrome des végétations de France : les Charetea fragilis Fukarek 1961. J. Bot. Soc. Bot. France, 59 : 133-188. (Source)

 Felzines J.-C. & Lambert E., 2016. Contribution au prodrome des végétations de France : modification de la structure syntaxinomique des Charetea et compléments. J. Bot. Soc. Bot. France, 74 : 41-55. (Source)

Cohez D., Chauvelon P., Yavercovski N. & Ernoul L., 2011. Plan de Gestion 2011 – 2025 RNR Tour du Valat, Section A., Diagnostic du site, 151 p. ; annexes, 168 p.

Corbière L., 1893

Corillion R. & Guerlesquin M., 1959a

Corillion R., 1950, 1957

Courcelle R., 1942

Fernez T. & Causse G., 2015. Synopsis phytosociologique des groupements végétaux d’Île‑de‑France. Version 1 ‑ avril 2015. Conservatoire botanique national du Bassin parisien ‑ Muséum national d’Histoire naturelle, délégation Île‑de‑France, Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie Île‑de‑France. 89 p.

Guerlesquin M. & Wattez J.-R., 1974, 1979

Julve, 1998 (version 2010)

Krause W. & Lang G., 1977

Krause W., 1969

Lloyd J., 1897

Lorenzoni C. & Paradis G., 1997

Mériaux J.-L., 1979

Paradis G. et al., 2009.

Sellier Y. & Lambert É., 2012. Initiation à l’étude des characées ‑ Exemple appliqué la réserve naturelle du Pinail. Document interne Réserve naturelle du Pinail – GEREPI, 69 p.