Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Isoëtetum setaceae Braun-Blanq. (1931) 1936

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Pelouse amphibie oligotrophile de bas niveau topographique ouest-méditerranéenne, sur matériaux géologiques acides.

Nom cité du syntaxon

Isoëtetum setaceae Braun-Blanq. (1931) 1936 (Bull. Soc. Étude Sci. Nat. Nîmes XLVII : 17, ‘… setacei’ art. 41b).

Synonymes

Association à Isoëtes setacea - Juncus pygmaeus Braun-Blanq. 1931 (Comm. SIGMA 9 : 38) nom. inval. (art. 2b, 7) p.p. ; association à Isoëtes setacea et Peplis hispidula Braun-Blanq. 1936 (Bull. Soc. Étude Sci. Nat. Nîmes XLVII : 17) p.p.

Type nomenclatural

Lectoypus nominis : rel. 2 du tab. « Isoetetum setaceae » in Braun-Blanquet (1936, Bull. Soc. Étude Sci. Nat. Nîmes XLVII h.t.).

Physionomie

Pelouse assez dense à fermée d’herbes dressées de 5 à 20 cm, formant souvent une brosse serrée verte à vert-jaunâtre, dominée par Isoëtes setacea, laissant toutefois pénétrer une composante thérophytique souvent non négligeable (Junco pygmaei - Lythretum borysthenici, relevant du Crassulo - Lythrion borysthenici) ; optimum phénologique vernal, après les pluies d’hiver ; illustration in Grillas et al. (2004 : 25, 63).

Combinaison caractéristique d'espèces

Isoëtes setacea, Marsilea strigosa, Eleocharis uniglumis, Oenanthe silaifolia, Mentha pulegium ; Pilularia minuta en fait aussi partie mais est rarissime.

Variations

Braun-Blanquet et al. (1952) évoquent une éventuelle sous-association à Juncus anceps de niveau topographique très bas.

Synchorologie

- territoire d’observation : syntaxon ouest-méditerranéen décrit surtout du plateau basaltique de Roquehaute, dans l’Hérault (Braun-Blanquet, 1931, 1936 ; Braun-Blanquet et al., 1952), existait à la mare de Grammont, près de Montpellier (Harant et al., 1950) et à Saint-Estève dans les Pyrénées-Orientales, mais actuellement disparu (Amigo, 1987 ; Quézel, 1988 ; Médail et al., 1998) ; compte-tenu de l’absence d’I. setacea à l’est du Rhône, la mention de ce syntaxon en Provence cristalline par Barbero et al. (1969, 1982) et Loisel (1976) est probablement erronée ou résulte d’une confusion taxinomique ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Bibliographie

de Foucault B., 2013. Contribution au prodrome des végétations de France : les Isoëtetea velatae de Foucault 1988 et les Juncetea bufonii de Foucault 1988 ("Isoëto - Nanojuncetea bufonii") (Partie 1). J. Bot. Soc. Bot. France, 62 : 37-70. (Source)

Amigo J., 1987

Barbero M. et al., 1969, 1982

Braun-Blanquet J. et al., 1952

Braun-Blanquet J., 1931, 1936

Grillas P. et al., 2004

Harant H. et al., 1950

Loisel R., 1976

Médail F. et al., 1998

Quézel P., 1988.