Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

A.2-2 - Forêt xéro-mésophytique semi-décidue à Tabebuia pallida - Coccoloba swartzii

Typologie descriptive des végétations de Martinique (Portécop, 1979)

Description

Elle correspond en quelque sorte à la formation climacique de cette série.

Evolution

Vers forêt xérophytique décidue ou xéro-héliophytoque à Tabebuia pallida - Bursera simaruba (A.2-1) par régression/dégradation.

Température annuelle moyenne

supérieure à 25°C

Série de végétation

Série xérophytique

Etage de végétation

Etage tropical inférieur

Localisation et/ou distribution

Ce type de forêt est bien représenté dans le Sud : Morne Acca, le Sud-Ouest : Petites chaînes entre Rivière salée et Cap Salomon ; dans les hauteurs de Trois-Ilets et à la Caravelle par un faciès sablo-argileux au niveau de la Pointe Rouge et de l'habitation Dubuc.

Conditions stationnelles

Elle se développe de préférence en bioclimat tropical inférieur sub-humide, sur un sol à faible pente et plus profond dont le profil correspond à un vertisol profond à montmorillonite - Roche-mère : tuf dacitique -

Physionomie et groupes écologiques

Les strates arbustives et herbacées comprennent les mêmes espèces que la forêt xérophytique décidue (A.2-1).
Les lianes et epiphytes sont ici plus abondantes et d'autres espèces apparaissent telles que (différentielles mésophytiques) :
Cordia sulcata, Cordia gerascanthus, Inga ingoides, Simaruba amara, Eugenia pseudopsidium, Byrsonima spicata, Ceiba pentandra, Ficus crassivervia, Hura crepitans.
Compagnes : Cecropia peltata, Sysygium jambos.

Stations de référence

Pte Rouge (Tartane), Ravine St-Pierre (Préfontaine), Bois Michel.

Determinisme

Climatique

Bibliographie

 Portecop J., 1979 - Phytogéographie, cartographie écologique et aménagement dans une île tropicale. Le cas de la Martinique. Documents de cartographie écologique 21: 1-78. (Source)