1130 - Estuaires

Estuaries

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats d'intérêt communautaire de la directive "Habitats"

Description

Downstream part of a river valley, subject to the tide and extending from the limit of brackish waters. River estuaries are coastal inlets where, unlike 'large shallow inlets and bays' there is generally a substantial freshwater influence. The mixing of freshwater and sea water and the reduced current flows in the shelter of the estuary lead to deposition of fine sediments, often forming extensive intertidal sand and mud flats. Where the tidal currents are faster than flood tides, most sediments deposit to form a delta at the mouth of the estuary.
Baltic river mouths, considered as an estuary subtype, have brackish water and no tide, with large wetland vegetation (helophytic) and luxurious aquatic vegetation in shallow water areas.

Espèces caractéristiques

Plants: Benthic algal communities, Zostera beds e.g. Zostera noltii (Zosteretea) or vegetation of brackish water: Ruppia maritima (= R. rostellata (Ruppietea)); Spartina maritima (Spartinetea); Sarcocornia perennis (Arthrocnemetea). Both species of fresh water and brackish water can be found in Baltic river mouths (Carex spp., Myriophyllum spp., Phragmites australis, Potamogeton spp., Scirpus spp.).
Animals: Invertebrate benthic communities; important feeding areas for many birds.

Correspondances avec la classification du Paléarctique

13.2, 11.2

Correspondances avec d'autres classifications

German classification : ‘D2a Ästuare (Fließgewässermündungen mit Brackwassereinfluß u./od. Tidenhub eingeschlossen werden', ‘050105 Brackwasserwatt des Ästuare an der Nordsee', ‘050106 Süßwasserwatt im Tideeinfluß des Nordsee'.

Remarques

An estuary forms an ecological unit with the surrounding terrestrial coastal habitat types. In terms of nature conservation, these different habitat types should not be separated, and this reality must be taken into account during the selection of sites.

Informations du Manuel d'interprétation EUR 15/2

Partie aval d'une vallée fluviale soumise aux marées, à partir du début des eaux saumâtres. Les estuaires fluviaux sont des anses côtières où, contrairement aux "grandes criques et baies peu profondes", l'apport en eau douce est généralement important. L'interaction des eaux douces avec les eaux marines ainsi que la réduction du flux des eaux dans l'estuaire provoquent le dépôt de fins sédiments sous forme de larges étendues de replats boueux et sableux. Lorsque l'écoulement du fleuve est plus lent que le flot, les dépôts de sédiments forment un delta à l'embouchure de l'estuaire.
L'embouchure des rivières baltiques, considérée comme un sous-type d'estuaire, présente de l'eau saumâtre et pas de marée, avec grande végétation des zones humides (hélophytique) et une végétation aquatique luxuriante dans les zones peu profondes.

Végétales :
Communautés d'algues benthiques et peuplements de zostères, notamment de Zostera noltii (Zosteretea) ou végétation d'eau saumâtre : Ruppia maritima, R. rostellata (Ruppietea) ; Spartina maritima (Spartinetea) ; Sarcocornia perennis (Arthrocnemetea). Dans l'embouchure des rivières baltiques, les espèces d'eau douce ainsi que celles d'eau saumâtre peuvent être présentes (Carex spp., Myriophyllum spp., Phragmites australis, Potamogeton spp., Scirpus spp.).

Animales :
Communautés d'invertébrés benthiques ; importante zone d'alimentation pour de nombreux oiseaux.

Correspondances :
Classification Allemande : "D2a Ästuare (Fließgewässermündungen mit Brackwassereinfluß u./od. Tidenhub eingeschlossen werden", "050105 Brackwasserwatt des Ästuare an der Nordsee", "050106 Süßwasserwatt im Tideeinfluß des Nordsee".

Sur le terrain, l'estuaire forme une unité écologique avec les habitats côtiers environnants. En terme de conservation de la nature ces différents habitats ne doivent pas être séparés et cette réalité de terrain doit être prise en considération lors du choix des sites.

Bibliographie

 Conseil de l'Union européenne, 2013. Directive 2013/17/UE du Conseil du 13 mai 2013 portant adaptation de certaines directives dans le domaine de l'environnement, du fait de l'adhésion de la République de Croatie. Annexes. Partie B Protection de la nature. Journal officiel de l'Union européenne, L 158 du 10/06/2013, p. : 195-203. (Source)

 European Commission, 2013. Interpretation manual of European Union habitats. EUR 28. European Commission, DG Environment, 144 p. (Source)

Brunet, R. et al. Les mots de la géographie-dictionnaire critique. Ed. Reclus.

GILLNER W.,1960- Vegetations- und Standortsuntersuchungen in den Strandwiesen der schwedischen Westküste. Acta Phytogeogr. Suec., 43:1-198.