Thelypterido palustris - Ericetum terminalis Gamisans, Reille, Guyot & Moulenc 1998

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Fourré mésotrophile hygrophile neutrophile (pH 6 à 6,8), sur sol hydromorphe à pseudogley et à humus riche en matière organique, en basse montagne méditerranéenne.

Nom cité du syntaxon

Thelypterido palustris - Ericetum terminalis Gamisans, Reille, Guyot & Moulenc 1998 (Candollea 53 (2) : 195), incl. Drosero rotundifoliae - Ericetum terminalis Gamisans, Reille, Guyot & Moulenc 1998 (Candollea 53 (2) : 195).

Type nomenclatural

Rel. 7.6.3 du tab. 6 in Gamisans et al. (1998, Candollea 53 (2) : 202), seul relevé décrivant le Thelypterido - Ericetum dans cette publication.

Physionomie

Fourré éricoïde de 0,5 à 1,5 m, ouvert (60 à 70 %), sans taxon vraiment dominant sur les autres, stratifié.

Variations

Le Drosero rotundifoliae - Ericetum terminalis peut se réduire à une variation de plus bas niveau topographique à Drosera rotundifolia du Thelypterido - Ericetum terminalis.

Synchorologie

- territoire d’observation : syntaxon décrit d’une unique tourbière de Corse, Bagliettu, vers 210 m d’altitude (Gamisans et al., 1998) ; 
- sous‑associations ou variantes géographiques : ‑.

Axes à développer

Chercher d’autres sites corses susceptibles d’accueillir ce syntaxon.

Bibliographie

 de Foucault B., 2018. Errata et compléments à propos du Prodrome des végétations de France, cinquième note. J. Bot. Soc. Bot. France 81, 39‑52 (Source)

Gamisans J., Reille, M., Guyot I. & Moulenc R. 1998. La flore et les groupements végétaux des tourbières de Moltifau (Corse). Candollea 53 (2) : 191‑210.