Ranunculetum hederacei Schnell 1939

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Ass. héliophile, acidicline à neutrophile (pH 6,5-7,5), oligotrophile à mésotrophile, des eaux fraîches stagnantes à faiblement courantes, très peu profondes (mares, fossés des prés marécageux, anses calmes des ruisselets) sur substrat sablo-vaseux parfois paratourbeux.

Nom cité du syntaxon

Ranunculetum hederacei Schnell 1939 (Feddes Repert. Spec. Nov. Regni Veg. 112 : 25).

Synonymes

Ranunculetum hederacei sensu Segal 1967 (Vegetatio 15 (1) : 10-11, tab. ii), nom. illeg. (art. 31) ; gr. à Ranunculus hederaceus Géhu et al.1988, nom. inval. (art. 3c).
Non : Ranunculetum hederacei Tüxen & Diemont ex Libbert 1940, nom. illeg. (art. 31) qui appartient aux Montio - Cardaminetea.
Le Ranunculo hederacei - Callitrichetum stagnalis Pérez Latorre & Cabeduzo in Pérez Lattore et al. 2002 (Acta Bot. Malac. 27 : 202) représenté par un seul relevé trouve sa place dans le Veronico beccabungae - Callitrichetum stagnalis (cf. fiche n° 55-14).
Non : Ranunculetum hederacei Tüxen & Diémont ex Libbert 1940.

Type nomenclatural

Rel. 8a unique (holotypus : art. 18a) in Schnell, 1939 (Feddes Repert. 112 : 25).

Physionomie

Végétation pionnière vivace à petites feuilles flottantes dense mais occupant généralement de très faibles surfaces, dominée par Ranunculus hederaceus (batrachiide), à floraison blanche printanière et estivale, et par des péplides (Callitriche platycarpa, C. hamulata, C. stagnalis). Les pleustophytes lemnides (Lemna minor, L. gibba) sont assez souvent associés. La présence d’hémicryptophytes (Glyceria declinata, G. notata) est liée au contact avec les gr. ripariens et celle Montia hallii est due à des suintements.

Combinaison caractéristique d'espèces

Ranunculus hederaceus, Callitriche platycarpa, C. palustris.

Synchorologie

Distribution atlantique ; planitiaire devenant montagnarde dans la péninsule ibérique.
Très rare en France où les gr. à Ranunculus hederaceus sont le plus souvent fontinaux par suite du renouvellement de l’eau (Montio - Cardaminetea) ou parfois se rencontrent sur la bordure de mares avec Lythrum portula (Juncetea bufonii). Centre [Brenne (Géhu et al., 1988 : tab. 26)] ; Nord-Pas-de-Calais [plaine maritime à Saint- Josse, Ambleteuse (Géhu & Wattez, 1965 ; Géhu et al., 1988)].

Axes à développer

À rechercher en bretagne, Limousin, Pays Basque.

Bibliographie

Géhu J.-M. & Wattez J.-R., 1965 ; Géhu J.-M. et al., 1988 ; Libbert W., 1940b ; Pérez Latorre A.V. et al., 2002 ; Schnell F.H., 1939 ; Segal S., 1967 ; Tüxen R. & Diemont W.H., 1936.

Bibliographie

 Felzines J.-C., 2016. Contribution au prodrome des végétations de France : les Potametea Klika in Klika & V. Novák 1941. Colloq. phytosoc., série 3, 3 : 218-437. (Source)