Ranunculion aquatilis H. Passarge ex Theurillat in Theurillat, Mucina & Hájek 2015

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Communautés des eaux peu à moyennement profondes, stagnantes à faiblement courantes (vitesse du courant <0,1 m.s-1), sur substrat sableux ou argileux à faiblement vaseux, oligomésotrophiles à eutrophiles-oligohalophiles rarement dystrophiles ; parfois soumises à une émersion estivale.

Nom cité du syntaxon

Ranunculion aquatilis H. Passarge ex Theurillat in Theurillat, Mucina & Hájek 2015 (Lazaroa 36 : 68).

Synonymes

Syn. : Callitricho-Batrachion Hartog & Segal 1964 p.p. (Acta Bot. Neerl. 13 : 388) ; Ranunculion peltati Schaminée, B. Lanj. & P. Schipper ex P. Schipper et al. in Schaminée et al. 1995, nom. inval. (art. 3o). Corresp. : Hottonienion Hartog & Segal 1964 (Acta Bot. Neerl. 13 : 388) (‘Hottonion’ pro suball. (art. 3e, 41b)). Incl. : Zannichellio pedicellatae - Ranunculenion baudotii H. Passarge 1992 (Rec. 10C : ‘… pedicellatae’) (Phytocoenologia 20 (4) : 518) (corresp. syntax. : Zannichellion pedunculatae Segal 1963, nom. ined. ; Zannichellion palustris H. Passarge 1978, nom. amb. (art. 36) ; Zannichellion pedicellatae Schaminée, B. Lanj. & P. Schipper 1990, nom. nud. ; Zannichellion pedicellatae Schaminée, B. Lanj. & P. Schipper 1990 ex Ri. Pott 1992 : 61, nom. inval. (art. 3o) ; Zannichellion pedicellatae Schaminée, B. Lanj. & P. Schipper in Schaminée, Weeda & V. Westh. (1990) 1995 : 78, nom. inval. (art. 3o). Ces communautés ont été parfois rattachées aux Ruppietea maritimae (Bardat et al., 2004).

Type nomenclatural

Typus allianciae (holotypus) : Ranunculetum aquatilis Géhu 1961 (Vegetatio X (2) : 100-101) [nom correct : Ranunculetum peltati Gehu 1961 corr. Géhu & Mériaux 1983 cf. fiche 55-19].

Combinaison caractéristique d'espèces

Ranunculus aquatilis, R. peltatus subsp.baudotii, forme stagnophile de R. peltatus subsp. peltatus, Callitriche brutia, Hottonia palustris, Zannichellia palustris subsp. pedicellata et à un degré moindre, Callitriche truncata subsp. occidentalis.
Remarque : la valeur diagnostique calculée (tab. 2) est relativement faible par suite de l’élimination des taxons incomplètement identifiés (Callitriche sp., Ranunculus aggr.) ou des erreurs possibles de détermination dans ces genres difficiles.

Bibliographie

 Felzines J.-C., 2016. Contribution au prodrome des végétations de France : les Potametea Klika in Klika & V. Novák 1941. Colloq. phytosoc., série 3, 3 : 218-437. (Source)