Ranunculetum peltati Géhu 1961 corr. Géhu & Mériaux 1983

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Ass. pionnière héliophile des eaux douces stagnantes (mares, étangs), peu à moyennement profondes (0,5-1 m), sur substrat argileux ou sableux ; acidicline à basicline (pH 6,5-8), mésotrophile à eutrophile. supporte les fluctuations du plan d’eau et une exondation estivale temporaire.

Nom cité du syntaxon

Ranunculetum peltati Géhu 1961 corr. Géhu & Mériaux 1983 (‘peltati’ pro ‘aquatilis’) (Géhu, 1961 : Vegetatio X (2) : 101, tab. 4 ; Géhu & Mériaux, 1983 : Colloq. Phytosoc. X : 38, tab. 2) (art. 43, 48c).
Remarque : Les groupements à Ranunculus aquatilis et à R. peltatus subsp. peltatus n’ont pas toujours été distingués (Segal, 1967 ; Horst et al., 1966 ; Passarge, 1992 ; Šumberová, 2011).

Synonymes

Ranunculetum peltati Segal 1967 : 37, nom. nud. ; Ranunculetum aquatilis Géhu 1961, nom. amb. (art. 36) ; Ranunculetum aquatilis Sauer ex Horst, Krausch & Müller-stoll 1966 nom. amb. (art. 36 : les rel. de Horst et al. (à Ranunculus aquatilis var. peltatus dans le texte, à R. aquatilis dans le tab. 6) sont mis en synonymie avec les rel. de Sauer caractérisés par R. aquatilis L.) ; Ranunculetum peltati Felzines 1982, nom. ined. ; Ranunculetum aquatilis Géhu ex H. Passarge 1992, nom. amb. (art. 36) ; Ranunculetum peltati Horst et al. 1966 corr. H. Passarge 1992a, nom. illeg. (art. 31) ; gr. à Ranunculus peltatus et Glyceria fluitans Delcoigne 2006, nom. ined.

Type nomenclatural

Rel. 2 (lectotypus nominis), tab. 2 in Géhu & Mériaux, 1983 (Colloq. Phytosoc. X : 38).

Physionomie

végétation vivace comportant principalement une strate à feuilles flottant en surface de Ranunculus peltatus subsp. peltatus (batrachiide à floraison vernale), de Glyceria fluitans (hémicryptophyte), de Potamogeton natans ou de Persicaria amphibia (nymphaeides), parfois par les rosettes de feuilles de Callitriche platycarpa (péplides) et accompagnée de pleustophytes lemnides (Lemna minor, L. trisulca). La strate submergée est surtout représentée par Elodea canadensis (élodéide).

Combinaison caractéristique d'espèces

Forme stagnophile de Ranunculus peltatus subsp. peltatus.

Variations

- variante à Callitriche platycarpa (= sous-ass. à Callitriche platycarpa Géhu & Mériaux 1983 : 26, nom. inval. (art. 3o, 14) ;
- variante à Ranunculus tripartitus (Géhu, 1961 : 101, tab. 4, rel. 10-11).

Synchorologie

Distribution européenne sauf dans les régions littorales, de l’étage planitiaire à l’étage collinéen. ass. répandue en France.
Auvergne (Thébaud et al., 2014) ; Bourgogne [(Royer et al., 2006) ; nivernais, Puisaye (Felzines, 1982 : tab. 37)] ; Bretagne (Clément & Touffet, 1988) ; Champagne-Ardenne [(Royer et al., 2006) ; Haute-Marne (Dangien & Decornet, 1977)] ; Centre [Indre : la brenne (Otto-Bruc, 2001 : tab. iiiv)] ; Franche-Comté (Ferrez et al., 2011) ; Languedoc-Roussillon [Pyrénées-orientales : étangs du Carlit (Terrisse, 1988 : 342)] ; Limousin [Creuse : Lussat (Cen, S.,d.)] ; Midi-Pyrénées [Lot : Cahus (Ratel, com. pers., 2014)] ; Nord-Pas-de-Calais (Géhu & Mériaux , 1983 ; Catteau, Duhamel et al., 2009) ; Basse-Normandie (Delassus, Magnanon et al., 2014) ; Pays de la Loire (Delassus, Magnanon et al., 2014) ; Picardie (François, Prey et al., 2012) ; Rhône-Alpes [plaine du Forez (Guillerme, 2005)]

Bibliographie

Catteau E., Duhamel F. et al., 2009 ; Clément B. & Touffet J., 1988 ; Dangien B. & Decornet J.-M., 1977 ; Delassus L., Magnanon S. et al., 2014 ; Delcoigne A., 2006 ; Felzines J.-C., 1982 ; Ferrez Y. et al., 2011 ; François R., Prey T. et al., 2012 ; Géhu J.-M., 1961 ; Géhu J.-M. & Mériaux J.-L., 1983 ; Guillerme N., 2005 ; Horst K. et al., 1961 ; Noirfalise A. & Dethioux M., 1977 ; Otto-Bruc C., 2001 ; Passarge H., 1992a ; Royer J.-M. et al., 2006 ; Sauer F., 1947 ; Segal S., 1967 ; Šumberová, K., 2011 ; Terrisse A., 1988 ; Thébaud G. et al., 2014.
Site internet :
CEN Limousin, S.,d., http://www.conservatoirelimousin.com/la-liste-des-sites/site/54-mare-destrois-fetus.html

Bibliographie

 Felzines J.-C., 2016. Contribution au prodrome des végétations de France : les Potametea Klika in Klika & V. Novák 1941. Colloq. phytosoc., série 3, 3 : 218-437. (Source)