Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Sisymbrietalia officinalis J. Tüxen ex Görs 1966

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Communautés nitrophiles vernales à tardivernales, des sols peu épais mésoclines, eurosibériennes et méditerranéennes.

Nom cité du syntaxon

SISYMBRIETALIA OFFICINALIS J. Tüxen ex Görs 1966 (Natur. Landschaftsch. Baden-Württenberg 3 : 478), incl. Conyzo canadensis - Brometalia tectorum (Passarge 1988) Wollert & Dengler in Dengler et al. 2003 (Feddes Repert. 114 (7-8) : 597) (tableau 1 : col. A.3.1 à A.3.4).

Synonymes

Sisymbrietalia officinalis J. Tüxen in Lohmeyer et al. 1962 (Melhoramento 15 : 142) nom. inval. (art. 2b, 8).

Type nomenclatural

Typus ordo : Sisymbrion officinalis Tüxen, Lohmeyer & Preising in Tüxen ex von Rochow 1951 (Pflanzensoziol. 8 : 9, tab. 2).

Combinaison caractéristique d'espèces

À part Descurainia sophia et Sisymbrium loeselii, cet ordre est nettement moins bien caractérisé que les précédents ; les autres taxons significatifs (Conyza canadensis, Capsella bursapastoris et, en commun avec les Chenopodietalia muralis, Chenopodium album, Mercurialis annua, Poa annua, Polygonum aviculare, Solanum nigrum, Urtica urens, Amaranthus retroflexus) caractérisent aussi les Stellarietea mediae et les Polygono - Poetea annuae, mais peuvent servir de différentielles relativement aux Brometalia rubenti - tectorum.

Bibliographie

de Foucault B., 2012. Contribution au prodrome des végétations de France : les Sisymbrietea officinalis Korneck 1974. J. Bot. Soc. Bot. France, 58 : 55-116. (Source)