Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

II.4.2.1. - Association à Lithophyllum lichenoides (= Encorbellement à L. tortuosum)

Typologie des biocénoses benthiques méditerranéennes de la Convention de Barcelone

Description

Association à Lithophyllum lichenoides (= Encorbellement à L. tortuosum) est la construction biologique la plus élevée en Méditerranée. Quand l’eau est calme, l’encorbellement émerge complètement, son rebord externe s’étend à 20-30 cm au-dessus de l’eau, position permise par sa présence en mode battu et par la porosité de la formation. La hauteur au-dessus du niveau moyen est liée à l’importance locale de l’agitation. Dans les fissures et les petites criques ouvertes à la houle et abritées du rayonnement direct du soleil, sa largeur et son épaisseur peuvent être considérables. On a observé des encorbellements de plus de deux mètres de largeur. L’encorbellement est formé par l’empilement des thalles calcaires de Lithophyllum lichenoides avec recristallisation des couches profondes. On observe trois couches successives dont l’épaisseur respective est fonction des conditions du milieu et de l’histoire locale. Seule la partie supérieure est vivante. À la base de la partie vivante du Lithophyllum lichenoides, on observe de nombreuses Cyanophyceae endolithes (genres Brachytrichia, Calothrix, Entophysalis). La surface inférieure de la corniche, souvent en dessous du niveau moyen est morte et recouverte d’assemblages animaux et végétaux sciaphiles. Des animaux destructeurs (Cliona, Lithophaga) perforent la roche, créant des cavités qui renferment une faune et une flore de type infralittoral supérieur. Dans des conditions de milieu moins favorables, les constructions du Lithophyllum se limitent à des coussinets dans la zone médiolittorale.

Localisation

Formation très répandue en Méditerranée occidentale, légèrement au-dessus du niveau moyen, dans la zone de déferlement, sur des côtes rocheuses très battues, exposées aux vents dominants.
L'espèce est rare en Méditerranée orientale et n'y forme pas de bioconstructions développées.

Principaux critères de reconnaissance

Présence de constructions de tailles variables dues au développement de l'espèce Lithophyllum lichenoides.

Confusions possibles

Aucune.

Intérêt pour la conservation

Ce type de biconstruction est strictement lié à la Méditerranée occidentale. Elle peut être très spectaculaire et présente alors un intérêt « paysager » remarquable. C'est, aussi, un témoignage de l'histoire géologique de la Méditerranée et un marqueur essentiel de l'évolution (élévation) du niveau de la mer au cours du quaternaire récent.

Tendances et menaces

L'évolution normale de l'encorbellement à L. tortuosum conduit à son accroissement dans un plan horizontal et, en fonction du niveau moyen de la mer, dans un plan vertical, cette croissance étant très lente (de l'ordre du siècle). Actuellement, cette tendance est souvent inversée par suite des multiples actions humaines qui s'exercent sur lui, soit directement (piétinement des pêcheurs, touristes, bétonnage des côtes, apports de sédiments, etc.), soit indirectement (polluants, certains étant, comme les détergents, largement concentrés dans les eaux superficielles, etc.).

Gestion et statut de conservation

L'édification d'un encorbellement à Lithophyllum étant très lente, sa destruction peut être irréversible à l'échelle humaine. Toutefois, une reprise du peuplement est possible tant que les structures elles-mêmes ne sont pas détruites. Parmi les mesures de gestion et conservation envisageables, on peut envisager à partir d'inventaires à caractère scientifique, le classement réglementaire des principaux édifices en tant que « monuments naturels », notamment dans les réserves naturelles, ainsi que l'éducation du public pour limiter leur destruction directe.

Auteurs de la fiche

D. BELLAN-SANTINI, G. BELLAN, J. G. HARMELIN

Bibliographie

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Classification des biocénoses benthiques marines de la région Méditerranéenne. CAR/ASP, Tunis, 13 p. (Source)

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Liste de référence des types d’habitats pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la conservation. CAR/ASP, Tunis, 4 p. (Source)

 PNUE, PAM, CAR/ASP, 2007. Manuel d’interprétation des types d'habitats marins pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la Conservation. Pergent G., Bellan-Santini D., Bellan G., Bitar G. et Harmelin J.G. eds., CAR/ASP publ., Tunis, 199 p. (Source)

ALIANI S., BIANCHI C.N. & MORRI C., 1995. Lineamenti del benthos dei mari toscani. Atti Soc. Tosc. Sc. Nat., Mem, Serie A, Suppl. 52 : 77-92.

 BELLAN-SANTINI D., LACAZE J.C., POIZAT C., 1994. Les biocénoses marines et littorales de Méditerranée, synthèse, menaces et perspectives. Collection Patrimoines Naturels. Secrétariat de la Faune et de la Flore/M.N.H.N., 19 : 1-246.

DAUVIN J.C., BELLAN G., BELLAN-SANTINI D., CASTRIC A., COMOLET-TIRMAN J., FRANCOUR P., GENTIL F., GIRARD A., COFAS S., MAHÉ C., NOËL P. et DE REVIERS B., (edit.), 1994 - Typologie des ZNIEFF-Mer, liste des paramètres et des biocénoses des côtes françaises métropolitaines. 2ème Edition. Collection Patrimoines Naturels. Secrétariat de la Faune et la Flore/M.N.H.N., 12 : 1-64.

GIACCONE G, GERACI R.M., 1989. Biogeografia delle alghe del Mediterraneo. Ann. Jan. Bot. Madrid : 27-34. LABOREL J., 1987. Marine biogenic constructions in the Mediterranean, a review. Sci. Rep. Port-Cros natl. Park, 13 : 97-126.

GIACCONE G., ALONGI G., COSSU A., DI GERONIMO R.E., SERIO D. 1993. La vegetazione marina bentonica del Mediterraneo : I. Sopralittporale et Mesolittorale. Proposte de aggiornamento.I. Boll. Acc. Gioenia sci. nat. 26 (341) : 245-291.

LABOREL J., BOUDOURESQUE C.F., LABOREL-DEGUEN F., 1994. Les bioconcrétionnements littoraux de Méditerranée in Bellan-Santini D., Lacaze J.C. et Poizat C., 1994 - Les biocénoses marines et littorales de Méditerranée. Collection Patrimoines Naturels 19 : 246 pp.

LABOREL J., DELIBRIAS G, BOUDOURESQUE C.F., 1983. Variations récentes du niveau marin à Port-Cros (Var, France), mises en évidence par l’étude de la corniche à Lithophyllum tortuosum. Compte Rendu des Séances de l’Académie des Sciences, Paris, 297, Série II : 157-160.

 PERES J.M., PICARD J., 1964. Nouveau manuel de bionomie benthique de la Méditerranée. Rec Trav. Stat. Mar. Endoume, 31 (47) : 1-137.

ROS J.-D., ROMERO J., BALLESTEROS E., GILI J.-M., 1985. Diving in blue water. The benthos. :233-295. In: Western Mediterranean, Margalef, R. Ed. Pergamon Press.