Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

III.6.1.3. - Faciès à Vermets

Typologie des biocénoses benthiques méditerranéennes de la Convention de Barcelone

Description

Les Vermets sont des Gastéropodes sessiles qui se développent à proximité du niveau moyen de la mer. Ces organismes, associés aux algues calcaires Neogognolithon brassica-florida, édifient des formations organogènes de trois formes :
- Forme en corniche ou encorbellement: en dessous du niveau moyen de la mer sur tombant rocheux subvertical. En Méditerranée nord occidentale ces formations sont couvertes par les algues calcaires Neogognolithon brassica-florida et Lithophyllum lichenoides.
- Forme en atoll: observée en Méditerranée orientale (Israël et Crète) et aux Bermudes. Il s’agit d’édifices arrondis et déprimés au centre.
- Forme en “trottoir” ou en “plate-forme”: La structure type décrite en Sicile est une surface de corrosion horizontale développée dans la roche calcaire en place. La plate-forme est parsemée de flaques peu profondes dont les crêtes ainsi que le rebord externe ( en forme de bourrelet ou console) du platier sont couverts de Vermets Dendropoma petraeum, souvent désignés sous le nom de Vermetus cristatus. Par ailleurs, le fond des vasques du platier peut être colonisé par Vermetus triqueter, aussi connu sous le nom de Vermetus gregarius.
Si, en Méditerranée occidentale, la position du trottoir (plate-forme) est en dessous du niveau moyen de la mer et se situe à la limite supérieure de l’étage infralittoral, elle est par contre toujours médiolittorale en Méditerranée orientale où le trottoir se développe à 0,20-0,30 m au dessus du niveau moyen de la mer.

Localisation

Le faciès à Vermets se localise au niveau moyen de l'eau de mer et parfois il forme des platiers à Vermets bien développés en Corse, en Sicile et surtout sur la côte levantine.

Principaux critères de reconnaissance

Formes particulières des constructions biologiques. En général, Dendropoma petraeum se développe sur les rebords externes et les crêtes des platiers alors que Vermetus triqueter couvre le fond des vasques des platiers.

Confusions possibles

Les cuvettes assez profondes de la plate-forme, constituent des enclaves pour une flore et une faune appartenant à la biocénose des Algues Photophiles. Dans les endroits bien exposés, la limite avec l'horizon supérieur de l'étage infralitoral est parfois difficile à distinguer par le fait de la présence d'une série de petites mares en balconnets entre le niveau de la basse mer et celui de la plate-forme proprement dit.

Intérêt pour la conservation

L'intérêt de cet habitat consiste dans sa structure particulière comme un marqueur biologique des variations du niveau de la mer et comme un bon indicateur de ligne de rivage, précis et fiable. Il est fréquent de trouver en Méditerranée des trottoirs fossiles holocènes, dont les mieux conservés sont ceux du Liban et de la Syrie. Ces trottoirs, à 0,80 m environ au dessus de l'actuel, ont été façonnés entre le début de l'époque hellénistique et le deuxième ou le troisième siècle de notre ère. Le trottoir à Vermets constitue un élément majeur du paysage des côtes rocheuses particulièrement en Méditerranée orientale. Le rebord externe du trottoir abrite une riche faune annélidienne et des organismes destructeurs, tels que les Sipunculiens.

Tendances et menaces

Ce faciès est directement soumis à l'action des pollutions d'origine diverse, comme celle provenant des mines d'amiante ou des usines de production des engrais phosphatés. De plus, les plates-formes à Vermets sont par endroits détruites par des aménagements sur la zone côtière : usines, complexes balnéaires et autres bétonnages. L'utilisation des produits toxiques par les pêcheurs pour faire sortir les vers de leur trous dans les flaques du trottoir et les utiliser comme appât est une autre source de mortalité. L'eutrophisation de l'eau en zone urbaine entraine un envahissement des plateformes par les Ulvacés.
La plate-forme est un lieu de prédilection de l'implantation volontaire ou accidentelle d'espèces introduites, dont le développement est rarement maîtrisé. Citons le cas du bivalve lessepsien Brachidontes pharaonis qui a remplacé les moules Mytilus galloprovincialis citées par Gruvel en 1931 au niveau des plates-formes des côtes libanaises et syriennes.

Gestion et statut de conservation

Outre la surveillance de la qualité des eaux littorales, une éducation du public est nécessaire de façon à bien valoriser les platiers à Vermets dont l'édification est un phénomène très lent. Ces platiers constituent un patrimoine naturel national et international et l'espèce Dendropoma petraeum se trouve sur la liste des espèces menacées dans les Annexes des Conventions internationales.
La promotion et la création d'aires protégées pour la sauvegarde de la biodiversité.

Afin de connaître l'état de vitalité des trottoirs à Vermets, des études diverses sont à envisager ou à développer : inventaire de la faune et la flore associées, dynamique de formation, cimentation, biodestruction, datation...

Auteurs de la fiche

G. BITAR

Bibliographie

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Classification des biocénoses benthiques marines de la région Méditerranéenne. CAR/ASP, Tunis, 13 p. (Source)

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Liste de référence des types d’habitats pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la conservation. CAR/ASP, Tunis, 4 p. (Source)

 PNUE, PAM, CAR/ASP, 2007. Manuel d’interprétation des types d'habitats marins pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la Conservation. Pergent G., Bellan-Santini D., Bellan G., Bitar G. et Harmelin J.G. eds., CAR/ASP publ., Tunis, 199 p. (Source)

AL-NIMEH M., ELASSAFIN I., 1996. Vermetids reefs (Gastropoda: Vermetidae) on the coast of Syria. Zoology in the Middle East, 13: 89-92.

BITAR G., BITAR-KOULI S., 1995. Aperçu de bionomie benthique et répartition des différents faciès de la roche littorale à Hannouch (Liban-Méditerranée orientale). Rapp. Comm. int. Mer Médit., 34, p19.

BITAR G., BITAR-KOULI S.,1995. Impact de la pollution sur la répartition des peuplements de substrat dur à Beyrouth (Liban-Méditerranée orientale). Rapp. Comm. int. Mer Médit., 34, p.19.

DALONGEVILLE R., 1983. Variation de la ligne de rivage en Méditerranée orientale au cours de l’holocène: témoins morphologiques et archéologiques. Actes du colloque “Les Cyclades antiques” CNRS, Dijon: 89-98.

LABOREL J., BOUDOURESQUE C.F., LABOREL-DEGUEN F., 1994. Les bioconcrétionnements littoraux de Méditerranée in Bellan-Santini D., Lacaze J.C. et Poizat C., 1994 - Les biocénoses marines et littorales de Méditerranée. Collection Patrimoines Naturels 19 : 246 pp.

 PERES J.M., PICARD J., 1964. Nouveau manuel de bionomie benthique de la Méditerranée. Rec Trav. Stat. Mar. Endoume, 31 (47) : 1-137.

SAFRIEL U.N., 1975. The role of Vermetid Gastropods in the formation of Mediterranean and atlantic reefs. Oecologia, 20: 85-101.

SAINLAVILLE P., 1977. Etude géomorphologique de la région littorale du Liban. Thèse doct. Etat, Brest, 1973, Publ. Univ. Lib., Beyrouth, Liban, 2 tomes, 859 p.

ZIMMERMANN L., 1980. Ein neues formenelement im litoralen Benthos des Mittelneeraums: Die Klein-Attole (“Boiler”-Riffe) bei Phalasarna / Westkreta. Berliner Geographische studien. Berlin: 135-153.