Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Nardetea strictae Rivas Goday in Rivas Goday & Rivas-Mart. 1963

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Pelouses oligotrophiles, acidiphiles à acidiclines, mésophiles à mésohygrophiles, planitiaires à subalpines, voire alpines.

Nom cité du syntaxon

NARDETEA STRICTAE Rivas Goday in Rivas Goday & Rivas-Mart. 1963 (Estudio y clasificación de los pastizales españoles : 148), incl. Saginetea piliferae Gamisans 1977 (Phytocoenologia 4 (1) : 98).

Synonymes

Nardetea strictae Oberd. 1949 (Pflanzensoziologische Exkursionsflora... : 16) nom. inval., Nardo strictae - Callunetea vulgaris Preising 1949 (Mitt. Flor.-soz. Arbeitsgem. 1 : 18) nom. inval. (art. 2b, 8) p.p. ;
Corresp. syntax. : Nardenea strictae Rivas Goday & Borja 1961 (Anales Inst. Bot. Cavanilles 19 : 318, ‘Nardetea’ pro subclass art. 41b).

Type nomenclatural

Typus classis : Nardetalia strictae Oberd. ex Preising 1950 (Mitt. Flor.-soz. Arbeitsgem. 2 : 35).

Combinaison caractéristique d'espèces

On peut considérer que cette classe est caractérisée par Nardus stricta, Antennaria dioica, Botrychium lunaria, Hieracium lactucella, Arnica montana (mais optimum dans les Festucetalia spadiceae), Luzula campestris, L. multiflora subsp. m., Dactylorhiza viridis. On peut s’interroger sur la valeur d’Agrostis capillaris subsp. c. et de Festuca rubra subsp. r. qui sont fréquents dans les prairies des Arrhenatheretea elatioris.

Bibliographie

de Foucault B., 2012. Contribution au prodrome des végétations de France : les Nardetea strictae Rivas Goday in Rivas Goday & Rivas-Mart. 1963. J. Bot. Soc. Bot. France, 59 : 241-344. (Source)