Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Charetea fragilis F. Fukarek 1961

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Végétations d’algues à ramifications verticillées, ancrées au substrat par des rhizoïdes (charophytes), présentes dans des eaux stagnantes parfois faiblement courantes, douces ou saumâtres, rarement salines, moyennement acides à basiques, oligocalciques à fortement calciques, oligomésotrophes à méso‑eutrophes, non ou très peu polluées. Elles colonisent des substrats meubles, formant des peuplements pionniers monospécifiques à paucispécifiques, éphémères ou pérennes, pouvant constituer la strate la plus profonde de la végétation aquatique.

Nom cité du syntaxon

CHARETEA FRAGILIS F. Fukarek 1961 (Pflanzensoziologie 12: 86). Nom original : Charetea.

Synonymes

Charetea Krausch ex W. Krause & Lang in Oberd. 1977, nom. illeg. (art. 31, Note 1).

Type nomenclatural

Typus classis hoc loco : Charetalia hispidae Krausch ex W. Krause 1997 (Süßwasserflora von Mitteleuropa 18 : 50).

Combinaison caractéristique d'espèces

Chara aspera Deth. ex Willd., Chara contraria A. Br. ex Kütz, Chara globularis Thuill., Chara hispida (L.) Hartm., Chara vulgaris L.

Bibliographie

Felzines J.-C. & Lambert E., 2012. Contribution au prodrome des végétations de France : les Charetea fragilis Fukarek 1961. J. Bot. Soc. Bot. France, 59 : 133-188. (Source)

 Felzines J.-C. & Lambert E., 2016. Contribution au prodrome des végétations de France : modification de la structure syntaxinomique des Charetea et compléments. J. Bot. Soc. Bot. France, 74 : 41-55. (Source)